Des avocats cultivés dans les Pyrénées-Orientales

A Baho, près de Perpignan, Pierre Foxonet et Henri Thorent cultivent des avocats depuis 2019. « À l’époque, il n’y avait rien dans les Pyrénées-Orientales pour nous renseigner sur la culture de l’avocat, mis à part un avocatier au fond du jardin chez certains », explique Pierre, qui produit aussi salades, pommes de terre et abricots.

Ils décident de planter 280 avocatiers sur une parcelle de plus de 6 000m² et en janvier 2021, date de la première récolte, le verdict est plutôt positif. « On a été agréablement surpris par la quantité de fruits produits l’an passé. »

Mais le gel de 2020 a détruit une petite partie de la récolte. « On savait que ce genre de mésaventures allait arriver tôt ou tard, nous ne sommes pas dans un climat tropical. Il y a une prise de risques, et je le répète à ceux qui viennent nous voir dans l'idée de se lancer dans la culture de l'avocat. Pour l'instant, il ne faut pas se mettre en danger financièrement et tout miser sur ça, nous n'avons pas encore assez de recul. Et même, nous sommes quasiment certains qu'il y aura des saisons blanches à cause des conditions climatiques. »

Les deux producteurs ont également dû s'adapter au vent. « On ne le savait pas. Et le premier coup de tramontane a fait tomber pas mal d’avocats, qui sont suspendus par une longue tige à l’arbre. Mais on a su limiter la casse. On a mis la parcelle à l’abri d’une rangée de peupliers, doublée par une rangée de cyprès. On a essayé de maîtriser le climat catalan ».

Avec un cycle de récolte de 10 mois contre 8 dans les pays traditionnels, l'avocat des Pyrénées-Orientales a l'avantage de ne pas voyager plusieurs semaines avant d'arriver sur les étals. « C’est aussi une belle réussite en termes de goût. Ces avocats n’ont pas trois semaines de bateau, ils sont cueillis à maturité. Sur l’arbre, le fruit atteint son taux de gras optimal. Il faut savoir que plus on laisse un avocat sur l’arbre, meilleur il sera. Tant qu’on ne le coupe pas, il ne mûrit pas. C’est aussi un avantage pour étaler la distribution sur plusieurs mois. »



Source : actu.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)