De grands volumes de petites oranges maintiennent les prix en baisse

« Il y aura deux catégories avec les Nadorcott et Tango »

La saison espagnole des clémentines et des mandarines est maintenant dans sa deuxième phase, les Clemenules et les Clemenvillas laissent place à la variété Hernandina et aux premières récoltes de Tango et Nadorcott, entre autres variétés protégées. Pendant ce temps, les dernières oranges Navelina sont commercialisées et les Navel, Lane et Salustiana commencent à être récoltées.    


À gauche, César Claramonte, directeur de Clasol.

D'une manière générale, dans toute l'Espagne, c'est une année de forte production d'oranges et, avec autant de fruits sur les arbres, les calibres sont le plus souvent petits, les 6, 7 et 8 étant abondants : « C'est quelque chose qui s'est produit avec les Navelinas et qui se produit également avec les Navel, Lane et encore plus avec les Salustianas que nous sommes en train de récolter. Le problème s'étend à pratiquement toutes les variétés », explique César Claramonte, directeur de Clasol.

« Il y a tellement d'oranges cette année que les prix sur le terrain se sont effondrés, sachant qu'en plus, la demande semble être plus faible que les années précédentes et que d'autres pays tiers comme l'Égypte augmentent leur concurrence à la fois sur les marchés de l'Est et de plus en plus, collatéralement, en Europe centrale. Les oranges de grande taille sont bien payées car elles sont très rares, tandis que les oranges de taille moyenne sont déjà vendues à bas prix et que celles de petite taille ne couvrent même pas les frais de récolte. La quantité de grands et petits calibres ne permet pas d'atteindre des prix moyens décents. »

« Il y aura deux catégories avec les Nadorcott et Tango »
« En ce qui concerne les clémentines et les mandarines, les prix ont été bons pour les clémentines et je pense que nous pouvons tous être heureux, même si la demande a un peu diminué en raison des prix élevés. Les volumes de Clemenules ont été beaucoup plus faibles à cause de la cochenille et la Clemenvilla a eu des problèmes de pourriture. Les Nadorcott et Tango ont été récoltés plus tôt et sont déjà commercialisés pour les lignes plus premium, et pour les lignes standard, la clémentine Hernandina. » 

« Les rendements de Tango et de Nadorcott sont très élevés cette année, donc, comme pour les oranges, les petits calibres 4 et 5 vont abonder. Nous allons également devoir faire face à une concurrence féroce du Maroc, qui vient cette année avec beaucoup d'Afourer (Nadorcott) et propose des prix très bas. Dans des destinations telles que la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, il sera difficile de concurrencer les mandarines marocaines. Même en Allemagne, où les mandarines espagnoles ont toujours dominé, on commence à voir quelques promotions de fruits marocains », prévient César Claramonte.

« En fait, les volumes importants de Tango et de Nadorcott cette année entraînent déjà une baisse des prix de vente de 15 à 20 centimes par rapport à la saison dernière, sachant que les coûts de production ont augmenté, de même que les coûts de transport, de sorte que les marges seront serrées. Je crois donc qu'il y aura deux catégories avec les Nadorcott et Tango : une de bons calibres et de qualité pour l'emballage, les plateaux... qui paiera très bien ; et une autre de moyenne et petite taille avec des prix très bas. »

L'entreprise de Castellón, basée à Borriana, expédie la plupart de ses agrumes sur les marchés d'Europe centrale et du Nord, et s'est étendue cette année à de nouveaux marchés dans les pays scandinaves. « Nous vendons plus de volumes d'agrumes cette année, mais à des prix plus serrés. Nous espérons également augmenter nos ventes de fruits à noyau après avoir agrandi et adapté les installations dont nous disposons à Calasparra, Murcie, pour bien démarrer en avril. » 

Pour plus d'informations : 
César Claramonte
CLASOL
Tél. : +34 964585947
Cell. : +34 634137441
cesar@clasol.com 
clasol.com/ 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)