Erik van Vugt, Fresh World International :

« Nos collègues font des allers-retours à la frontière ukrainienne pour apporter leur aide »

En 1997, Fresh World International a été fondé en Pologne, dans le cadre du groupe Best Fresh et fête cette année son 25e anniversaire. Mais Erik van Vugt n'a jamais connu de crise comme celle qui se déroule en ce moment même. « C'est irréel, la frontière avec l'Ukraine est à 200 kilomètres d'ici. Des trains arrivent constamment ici avec des blessés, des femmes, des enfants et des personnes âgées. C'est très intense. Je ne veux pas voir toutes les vidéos qui me sont envoyées. Ce sont des expériences traumatisantes pour toute une génération. »

« La moitié de notre main-d'œuvre est d'origine ukrainienne. Nous essayons de faire ce que nous pouvons. Nous collectons nous-mêmes des fonds, mais notre personnel ukrainien fait des allers-retours à la frontière pour voir s'il peut répondre aux besoins de ses compatriotes. Ils font l'inventaire de ce qui est le plus nécessaire et nous essayons ensuite de l'acheter. C'est ainsi que nous essayons de faire notre part. »

L'unité
« En Pologne, il y a toujours eu une dualité entre les personnes aux sentiments anti-européens, qui étaient aussi contre les réfugiés, et celles qui étaient plus favorables à l'UE. Il ne reste plus rien de cette discorde maintenant. La Pologne ne fait plus qu'un. Cette situation a grandement souligné l'importance de l'Union européenne dans ce pays », poursuit le Néerlandais, installé en Pologne, qui a également des clients détaillants en Ukraine. « N'oubliez pas que les Néerlandais ont voté contre l'accord d'association avec l'Ukraine lors du référendum organisé il y a quelques années. Aux Pays-Bas, les gens sont prompts à l'oublier, mais moi, en tant que Néerlandais, on me le rappelle régulièrement. »

« Sur le plan commercial, le marché est également sous pression. La valeur du zloty polonais est en baisse, mais pas autant que celle du rouble. Pourtant, une baisse de 5 % fait une grande différence dans nos échanges », explique Erik. En Amérique du Sud, il n'a pas encore reçu beaucoup d'offres de marchandises destinées à la Russie, mais il reçoit davantage de demandes du Maroc. Fresh World ne vend pas beaucoup de légumes néerlandais. « Nous vendons des poivrons, mais nous nous approvisionnons surtout en fruits d’outre-mer ». 

« Il ne fait aucun doute que les fournisseurs hors de l'UE trouveront de toute façon d'autres moyens d'approvisionner la Russie, mais je m'attends à ce que les fournisseurs ne commencent à livrer que lorsqu'ils auront l'argent sur leur compte. Il faut aussi que les produits puissent arriver et de nombreuses compagnies maritimes ont annulé leurs lignes régulières. »

Pour plus d'informations :
Erik van Vugt
Fresh World Int. Sp. z o.o.
ul. Świerkowa 3A, Bronisze
05-850 Ożarów Mazowiecki
Pologne
Tél. : +48 22 33 76 200
info@freshworld.com.pl 
www.freshworld.com.pl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)