José López, de Citricom, analyse la fin de la saison de la mandarine Valley Gold

« Malgré le faible volume, de nombreux détaillants ont manifesté un intérêt pour cette variété »

La saison de la mandarine Valley Gold a été marquée par de faibles volumes - notamment car la majorité des plantations en Espagne sont encore très jeunes - ainsi que par des prix stables et positifs malgré les difficultés globales rencontrées pendant la saison des agrumes.

« Malgré le faible volume mis sur le marché, plusieurs détaillants ont manifesté leur intérêt pour ce fruit, qu'il s'agisse de petits ou de grands magasins », souligne José López, directeur commercial de Citricom pour l'Espagne.

« Les tests qui ont été réalisés dans différents endroits ont donné lieu à des réactions positives de la part des consommateurs finaux. En effet, sa facilité d'épluchage et sa qualité interne élevée, par rapport à son degré Brix, à l'acidité et au pourcentage de jus, en font un fruit attrayant pour le consommateur, de même que sa couleur rouge orangé très intense », ajoute-t-il.

« Bien que nous ayons eu, dans certaines parcelles, des problèmes de qualité liés au manque d'expérience dans la manipulation de la variété, nous avons résolu ces problèmes avec la coordination des producteurs et de Citricom tout en tirant des leçons pour les saisons futures », commente José López.

Il est bon de rappeler que la variété Valley Gold se récolte tôt. Sa période optimale de récolte se situe dans les premiers jours de janvier. Selon le représentant commercial, ce facteur a permis aux prix de ne pas être trop affectés, contrairement à d'autres variétés, au cours de la deuxième saison actuelle de la mandarine. La plupart des exploitations ont clôturé à des prix compris entre 0,55 et 0,60 euros le kilo, atteignant 0,15 euros de plus par kilo dans les exploitations biologiques.

« Aujourd'hui, l'un de nos objectifs est de continuer de croître tant en termes de surface sous licence que de volume, afin de pouvoir proposer aux détaillants des quantités plus importantes », souligne José López.

Actuellement, les coûts de licence pour la variété Valley Gold sont de 2 500 € par hectare, en plus des droits liés à la licence, ce qui, dans certaines occasions, peut être trompeur. « Dans le but de simplifier les coûts pour les producteurs et de protéger ceux qui, à ce jour, ont opté pour cette variété d'ici 2023, nous allons consolider ces coûts à 5 500 euros par hectare, payés sur deux ans afin de ne pas imposer aux producteurs un investissement initial aussi élevé », indique-t-il.

José López affirme que la variété Valley Gold est très productive, dépassant des volumes de 60 000 kilos par hectare tout en maintenant des volumes constants chaque année. De plus, elle est résistante à l'Alternaria. « Tout cela, associé à de faibles coûts de licence, en fait une très bonne option pour les cultivateurs. »

« Nous tenons à vous rappeler que la Valley Gold est une variété protégée. Pour pouvoir la planter, il faut disposer d’un permis valide et homologué par Citricom. Si toute la documentation n'a pas été rassemblée, la parcelle sera illégale et fera l'objet de poursuites et de sanctions conformément à la réglementation en vigueur et à Citricom », conclut le représentant commercial de la société pour l'Espagne.

Pour plus d'informations : 
José López
CITRICOM
Cell. : +34 627797358
jlopez@citricom.eu
citricom.co.za/en


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)