Gipea signale une pénurie d'étiquettes en Italie

De nos jours, on parle beaucoup des « étiquettes parlantes », qui fournissent aux consommateurs des informations sur les fruits contenus dans le paquet. Mais malheureusement, ce secteur est en difficulté depuis quelques semaines.

Gipea, Gruppo Italiano Produttori Etichette Autoadesive, qui fait partie d'Assografici et de Federazione Carta e Grafica au sein du système Confindustria, a tiré la sonnette d'alarme sur le risque que représente la crise logistique pour les chaînes d'approvisionnement, avec pour conséquence un manque d'étiquettes dû à la pénurie actuelle de matières premières.

Photo d'archive

« Tout au long de l'année 2021, les producteurs d'étiquettes ont assisté à une augmentation progressive du coût des matières premières, notamment de la cellulose, accompagnée d'un manque de matériaux et d'une augmentation des délais de livraison. Qui plus est, on a assisté à une augmentation sans précédent du coût de l'électricité et du gaz, ce qui a encore compliqué la situation. »

Début 2022, une grève prolongée a également eu lieu en Scandinavie au sein d'UPM, l'un des principaux producteurs de papier au monde. « Cela a provoqué une pénurie considérable sur le marché, entraînant de grandes difficultés dans l'approvisionnement en papier auto-adhésif et allongeant les délais de livraison. »

« C'est une situation paradoxale, car la demande est élevée et les entreprises d'étiquetage auraient beaucoup de travail mais, de plus en plus souvent, elles ne peuvent pas répondre à la demande en raison du manque de matières premières. Dans certains cas, des entreprises ont même dû arrêter de travailler. »

« Le principal risque est que l'ensemble de la chaîne se bloque en raison du manque d'étiquettes. Si cette situation ne peut être résolue rapidement, deux des principaux segments industriels en Italie - les secteurs alimentaire et pharmaceutique - commenceront à éprouver des difficultés. »

« Ce scénario entraînera un manque d'étiquettes autocollantes, ce qui entravera le conditionnement de nombreux produits alimentaires et, surtout, bloquera la distribution des produits pharmaceutiques, car les paquets ne pourront pas être vendus s'ils sont dépourvus d'autocollants. »

Gipea ne peut pas changer la situation à elle seule, mais elle a tiré la sonnette d'alarme par l'intermédiaire des Assografici et de la Federazione Carta Grafica dans les médias et a écrit aux autorités politiques pour les inciter à trouver une solution.

Pour plus d'informations :
Gipea
Piazza Castello, 28
20121 Milan
Tél. : +39 02 4981051
gipea@gipea.net  
www.gipea.net 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)