De manière illégale

La Chine cultive désormais plus de kiwis jaune que la Nouvelle-Zélande

La société Zespri, qui commercialise les kiwis, vient de publier des chiffres actualisés qui montrent que 12 000 hectares de la variété de kiwi Gold, très prisée, seraient cultivés en Chine. Comparez ce chiffre aux 9 000 hectares de ce même fruit cultivés légalement en Nouvelle-Zélande. Zespri détient les droits sur le Sun Gold, ou G3, et les producteurs néo-zélandais paient des centaines de milliers de dollars par hectare pour le cultiver.

Dans une mise à jour publiée cette semaine à l'intention des parties prenantes, Zespri a déclaré qu'il était difficile d'obtenir des chiffres exacts, mais que les plantations non autorisées continuaient de s'intensifier. La saison dernière, Zespri a estimé que 5 400 hectares de fruits étaient cultivés illégalement en Chine, soit le double de la saison précédente.

Zespri lance actuellement un appel d'offres pour le prochain cycle de libération des licences et a déclaré que les candidats devaient le faire en sachant ce qui se passe en Chine. « Zespri s'était engagée à fournir aux producteurs et à l'industrie une mise à jour de la dernière estimation des plantations non autorisées de Gold3 en Chine avant la fermeture de la fenêtre de licence néo-zélandaise de cette saison ».

La société a déclaré qu'elle poursuivait ses efforts pour comprendre la production locale chinoise et prendre des mesures anti-contrefaçon pour protéger les ventes néo-zélandaises. Elle a ajouté qu'une action en justice serait entreprise dans la mesure du possible.


Source : rnz.co.nz


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)