Ricarde Uribe de Cartama : « D'ici 2022, nous voulons pénétrer Hong Kong, le Canada, l'Italie, l'Argentine et le Chili »

« Nous avons été les pionniers de la culture de l'avocat Hass en Colombie »

En Colombie, le plus grand producteur et exportateur d'avocats Hass, Cartama, ne cultive pas seulement des fruits, il cultive aussi « un présent et un avenir durables », comme le souligne son fondateur et directeur général Ricardo Uribe.

« Cartama a été fondée en 2000. La Colombie est un grand producteur d'avocats verts, mais l'avocat Hass était un fruit qui n'avait pas été cultivé dans le pays jusqu'alors. Mon père Luis Carlos Uribe a fait connaissance avec l'avocat Hass lors d'un de ses voyages au Chili et est rentré en Colombie convaincu que notre pays avait le potentiel pour développer l'industrie Hass. Dans l'entreprise familiale, qui se consacrait à la floriculture depuis 40 ans, nous avons décidé de nous lancer et de tester sa culture sur un terrain de 12 hectares dans une municipalité du département d'Antioquia, où nous avons cultivé et appris à gérer le fruit ici sous les tropiques pendant 12 ans. » 

« En Colombie, il n'y avait pas de plantations ni de connaissances sur sa culture, nous avons été les pionniers de l'avocat Hass dans le pays », souligne Ricardo. « Depuis lors, nous avons réussi à passer à 6 500 hectares en production dans 17 municipalités de trois départements colombiens, Antioquia, Caldas et Risaralda, et nous générons environ 2 000 emplois directs et 800 emplois indirects. Nous disposons d'une usine de conditionnement à Pereira, de notre propre pépinière où nous produisons tout notre matériel végétal, de l'un des seuls laboratoires au monde dédié à l'innovation de l'avocat Hass et d'un bureau commercial en Europe, situé à Rotterdam. Mais le principal pilier de Cartama est la durabilité. » 


Ricardo Uribe

Responsabilité environnementale
« Le premier fondement de la durabilité est la responsabilité environnementale. Chez Cartama, nous nous engageons en faveur des forêts, des sols et de la biodiversité. En collaboration avec l'université la plus prestigieuse de Colombie, nous avons réalisé des inventaires écologiques dans les unités de production de Cartama dans les départements de Caldas et Risaralda, découvrant que nos forêts d'avocatiers coexistent parfaitement avec la flore et la faune indigènes, devenant des corridors biologiques pour les animaux. Dans des vidéos avec des pièges à caméra, nous avons détecté différentes espèces, des opossums ainsi que des margays, se déplaçant dans les avocatiers. » 

« Avec les inventaires écologiques que nous avons réalisés pendant deux ans, nous avons produit des kits scolaires que nous avons remis aux écoles de la région afin que les enfants puissent connaître les espèces qui existent, prendre conscience de la richesse de leur territoire et en prendre soin. Pour nous, c'était la chose la plus importante, de pouvoir rendre à la communauté les résultats de notre étude afin qu'ils puissent eux-mêmes être les futurs protecteurs de la faune et de la flore de Colombie. » 

« L'augmentation de la population d'abeilles est un autre de nos objectifs. À cette fin, grâce à une collaboration avec la société technologique californienne Ubees, nous surveillons à l'aide de capteurs les niveaux de parasites et d'agents pathogènes chez les abeilles, leur exposition aux pesticides et évaluons leur nutrition. Toutes les informations que nous recueillons dans les ruches où nous avons installé les capteurs nous sont très utiles pour prendre soin des populations et les faire croître. » 

« Dans le cadre de notre responsabilité environnementale, nous avons également un engagement ferme en faveur des énergies renouvelables », ajoute Ricardo Uribe. « Aujourd'hui, nous produisons 25 000 kWh par mois, ce qui signifie que nous n'émettons pas 2 500 tonnes de CO2 dans l'atmosphère, soit l'équivalent de la plantation de 208 000 arbres natifs, qui s'ajouteraient au CO2 absorbé par les 1 500 hectares de forêt native protégée dont dispose Cartama. » 

Responsabilité sociale
« Pour nous, le deuxième pilier de la durabilité consiste à surmonter les inégalités. Cartama est une entreprise centrée sur les personnes et notre objectif est de travailler main dans la main avec la communauté de nos experts et de générer des emplois de qualité qui rendent les gens heureux. » 

L'éducation est très importante pour l'entreprise, souligne Ricardo. « Par exemple, dans l'école La Juventud de la municipalité de Támesis, à Antioquia, nous allons investir 40 000 dollars pour la réactiver et l'équiper d'ordinateurs pour les élèves. Nous avons également un nouveau projet avec CESDE, avec lequel nous développons une technique de travail dans la production agricole, et nous donnons la possibilité à tous nos experts qui n'ont pas terminé leurs études secondaires de le faire avec la collaboration de Comfama. » 

« Il faut savoir que nous cultivons dans des zones qui ont accueilli des conflits dans le passé, notamment liés à des groupes illégaux comme les FARC ou des groupes d'autodéfense, et nous avons donné dans ces municipalités la grande opportunité à leurs habitants d'avoir un travail digne et bien rémunéré ; en fait, pratiquement 100 % de la main-d'œuvre de ces zones est occupée par les cultures d'avocats », partage Ricardo, indiquant que Cartama est aligné sur 9 des ODD de l'ONU dans son agenda 2030.

« De plus, l'année dernière, nous sommes devenus une entreprise B. La chose la plus pertinente est que nous étions l'entreprise du secteur agricole de toute l'Amérique Latine avec le meilleur score en matière de gouvernance. C'est extrêmement important, car c'est ce sur quoi nous travaillons. Et pas seulement pour Cartama ; cette réalisation est également importante pour le pays et pour toute la communauté des avocats en Colombie », souligne le fondateur de l'entreprise.

Écosystème de Cartama
Cartama a développé un véritable concept qui intègre la production et la protection de l'environnement et des communautés dans les zones où elle opère, en partageant ses bénéfices avec ses producteurs experts, quelque 300 petits et moyens producteurs d'avocats qui contribuent et participent à l'écosystème Cartama.

« Notre idée est de générer une valeur partagée. Depuis l'entreprise, nous fournissons une assistance technique de premier ordre à nos producteurs alliés et nous leur apportons des solutions d'agriculture de précision comme le drone de dernière génération que le groupe de recherche de Cartama a acquis avec des caméras multispectrales pour analyser les cultures depuis les airs, qui est au service de tous. » 

« Il y a aussi le laboratoire Avolab et la pépinière d'avocats, situés dans la municipalité de Supía, où toutes nos connaissances finiront au service de l'avocat en Colombie. Notre pépinière a actuellement une capacité de 500 000 arbres par an, mais avec la nouvelle expansion, nous allons augmenter notre production à environ un million, ce qui nous permettra non seulement de compléter les plantations de Cartama et de renouveler les vergers les plus anciens, où la génétique utilisée initialement n'était pas correcte, mais aussi de vendre des arbres de la meilleure qualité dans tout le pays pour renforcer l'industrie colombienne, fruit de plus de 20 ans de travail et de recherche. » 

« Nous aidons également nos producteurs alliés dans l'acquisition d'intrants et leur offrons des services financiers et des lignes de crédit avantageuses grâce à un accord que nous avons avec la plus grande banque de Colombie, Bancolombia. » 

« A Cartama, nous voulons apporter le progrès dans les campagnes colombiennes, pour que les gens puissent vivre de l'agriculture, en redonnant de l'harmonie à leurs territoires autant qu'ils leur offrent. Ce sera la vraie paix pour ce pays. Il est important de garder à l'esprit que 78 % des revenus d'une entreprise d'avocats restent dans la zone d'influence. » 

Nouveaux marchés cibles en 2022
L'importance de l'Europe pour les avocats Cartama est mise en évidence par l'établissement d'un bureau de vente de l'entreprise à Rotterdam ; en fait, actuellement, 90 % du volume des ventes de l'entreprise basée à Medellin est dirigé vers le continent. « Cette opération a été un succès et la performance a été spectaculaire. D'ici 2022, notre objectif est de pénétrer cinq nouveaux marchés : Hong Kong, le Canada, l'Italie, l'Argentine et le Chili. Le Chili en particulier est un marché très intéressant pour la Colombie en raison de sa proximité et parce qu'il dispose d'un marché intérieur fort avec des prix assez intéressants. » 

« Enfin, nous avons lancé notre propre marque de guacamole, Bego, le mot avec lequel les Indiens indigènes qui habitaient Antioquia désignaient l'avocat. Nous avons développé deux présentations, l'une au sel de mer et au citron vert et l'autre au piment, avec un format en bacs individuels. Nous les vendons déjà dans les principaux supermarchés de Colombie et ils atteindront bientôt l'Europe », déclare Ricardo Uribe. 

Pour plus d'informations :
Cartama 
Carrera 33 N.º 7 - 29
Edificio Bianco, Oficina 402
Medellín, Colombie
Tél. : +57 444 75 70
https://cartama.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)