La première barquette s'est vendue à 8 000 euros et les recettes ont été versées à la Fondation Nadjmi

La coopérative belge donne le coup d'envoi de la nouvelle saison de fraises

Hier, la Coopérative Hoogstraten a donné le coup d'envoi de la nouvelle saison des fraises dans une ambiance festive. Si l'année dernière le lancement avait été fait par voie numérique, cette année, la coopérative a de nouveau pu recevoir des invités dans ses locaux en Belgique. Comme le veut la tradition, la première barquette de 500 grammes de fraises a été mise aux enchères et c'est Sebrechts Groenten & Fruit d'Anvers qui pu l'acquérir au prix de 500 euros. Le plateau est composé de huit de ces barquettes, portant le total à 4 000 €.



La coopérative a ensuite doublé ce montant pour le porter à 8 000 € au nom de ses producteurs. Comme toujours, cet argent est reversé à une association caritative, et cette année le choix s'est porté sur la Fondation Nadjmi. Fondation, créée par le Belgo-Iranien, le Dr Nasser Nadjmi, aide les enfants atteints de fente palatine dans le monde entier.

« Sa persévérance nous a impressionnés. Les producteurs ne savent que trop bien qu'il faut se donner corps et âme à quelque chose chaque jour. C'est pourquoi nous avons demandé au Dr Nadjmi s'il souhaitait recevoir notre don cette année », explique un représentant de la coopérative.

Les « Ghesellen van de Aardbei » étaient présents lors de la remise officielle du chèque à Julie et Kian Nadjmi, les enfants du Dr Nadjmi. Ils l'ont reçu au nom de la Fondation Nadjmi. Le Dr Nadjmi n'a pas pu être présent mais a envoyé un message vidéo de remerciement aux invités.

Après la remise des chèques, les exportateurs, les grossistes et les acheteurs en ligne ont pu participer à la vente aux enchères de Hoogstraten.

La propriétaire de Sebrechts Groenten & Fruit, Ellen Sebrechts, était ravie de leur achat de fraises. « Nous sommes heureux d'avoir pu acheter ces fraises et de contribuer ainsi au lancement de la saison belge des fraises. Avec cet achat, nous voulons souligner l'importance de la production locale. Nous croyons qu'il faut offrir autant de produits belges que possible. Nous sommes pleinement engagés dans des partenariats avec des producteurs locaux. Faire notre part pour une œuvre de bienfaisance nationale est un beau bonus. »

Lors du petit-déjeuner au champagne, organisé pour clôturer l'événement, les gens ont pu découvrir les dernières spécialités de fraises. Les invités ont pu déguster la fraise pêche, la fraise-framboise (framberry), des fraises sauvages et la fraise blanche au goût d'ananas. Toutes ces variétés ont été cultivées par Guy Herrijgers d'Eirbissemhof. La fraise blanche - bien qu'il s'agisse d'un coup de chance - est la nouveauté marquante de ce cultivateur. « Tout d'un coup, j'avais une plante qui produisait des fraises blanches. Ce n'est absolument pas une mutation ». Ces fraises sont particulièrement appréciées au Japon et à Dubaï.

Hoogstraten a profité de l'occasion pour faire part de ses projets pour l'avenir. Elle a d'ailleurs entièrement revu son site Web grand public, en y ajoutant des recettes, des blogs et d'autres informations. Le site professionnel destiné aux clients sera bientôt terminé. « Nous sommes également ravis de pouvoir organiser le Congrès international de la fraise cette année encore. Cette quatrième édition aura lieu du 21 au 24 septembre 2022, à Anvers. Nous voulons relier la science et les affaires lors de ce congrès. Il devrait être un succès puisque la dernière fois, des délégués de 26 pays y ont participé. »



La coopérative a rappelé combien la durabilité est importante pour elle. Elle a, par exemple, obtenu la charte RSE pour la 11e fois. Elle prépare également un plan de durabilité pour 2022, axé sur les panneaux solaires et la durabilité des employés.



Hoogstraten souhaite également utiliser un outil d'analyse du cycle de vie (ACV) pour développer des emballages plus durables. Les matériaux d'emballage représentent 70 à 80 % de l'empreinte CO2 de la coopérative. Le projet de barquettes en carton est l'un des résultats de l'outil d'ACV. Tous ces emballages seront fabriqués en carton, qui sera entièrement recyclable et biodégradable également. Il sera également possible de suivre les produits grâce à un code QR figurant sur les boîtes.

La pandémie de COVID n'a pas eu d'impact négatif sur la coopérative Hoogstraten. Au contraire, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 302 millions d'euros en 2021, soit une troisième année record consécutive. La raison en est, selon elle, que de nombreux consommateurs ne pouvaient manger qu'à la maison. Par conséquent, les ventes de fruits et légumes ont augmenté.

Pour plus d'informations : 
Coopérative Hoogstraten
59 Loenhoutseweg
2320, Hoogstraten, Belgique
Tél. : +32 (0) 334 00 211
info@hoogstraten.eu  
www.hoogstraten.eu  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)