Marché mondial : l'avocat

Les avocats restent plus populaires que jamais dans le monde entier. Sur la plupart des marchés où ils sont commercialisés, les ventes restent généralement stables, malgré les problèmes logistiques persistants et la hausse des coûts. Certains affichent même de meilleurs résultats que d'habitude, la France ayant connu un marché exceptionnellement équilibré pour cette période de l'année. On craint que l'invasion russe en Ukraine ne crée une offre excédentaire, car certains pays ne fourniront pas la Russie cette année. En Espagne, la hausse des prix attendue à la fin de la saison ne s'est pas matérialisée, ce qui est regrettable pour ceux qui ont conservé des stocks dans ce but. Du côté de la production, il y a également eu quelques inquiétudes dans diverses régions. Au Mexique, les avocats sont beaucoup moins nombreux que d’habitude. De même, en Italie, les changements climatiques ont entraîné une baisse de la production, ce qui inquiète de nombreux producteurs. En revanche, l'Australie a connu une saison plutôt positive malgré une offre plus faible, car l'augmentation de la valeur de l'avocat a plus que compensé cette baisse de production.

Pays-Bas : avocats en abondance, bonnes ventes, mais prix sous pression
Si de nombreux fruits affichent actuellement de bons prix, ce n'est pas le cas des avocats. « L'offre sur le marché est suffisante en ce moment. L'Afrique du Sud envoie des avocats Greenskin et Hass, l'offre du Pérou est adéquate et on trouve également de nombreux avocats kényans sur le marché. Par conséquent, les prix sont sous pression. Avec le week-end de Pâques qui s'annonce, les ventes se déroulent bien, mais les prix sont sous pression », déclare un importateur néerlandais.

Allemagne : bonne offre, demande stable
Les avocats sont actuellement proposés principalement en provenance du Pérou, d'Espagne et d'Israël. En outre, les premières petites expéditions du Chili sont en cours. Selon un grossiste, la situation favorable de l'offre a entraîné de légers rabais ces dernières semaines. La campagne péruvienne vient juste de commencer, et les quantités plus importantes ainsi que les meilleures qualités correspondantes ne sont pas attendues avant deux semaines. En revanche, l'offre en provenance d'Israël et d'Espagne s'épuise progressivement, même si les expéditions se caractérisent toujours par une teneur élevée en matières grasses et une excellente qualité de fruit.

La situation en matière de logistique et de transport reste difficile, avec des taux de fret élevés en conséquence. Des goulets d'étranglement apparaissent pour certains produits, mais l'offre d'avocats a pu être maintenue jusqu'à présent. Malgré la demande traditionnellement forte pour les asperges et les fruits rouges, la demande de fruits tels que les mangues et les papayes a été un peu plus forte à Pâques, alors que la commercialisation des avocats a été plutôt stable.

France : un marché inhabituellement équilibré à l'approche de Pâques
En France, le marché de l'avocat est plutôt équilibré par rapport aux autres années à l'approche de Pâques. Cela s'explique en partie par le fait que l'approvisionnement en avocats en provenance d'Espagne et d'Israël est toujours présent, alors que les années précédentes il s'achevait. Avec cette augmentation de la production des origines méditerranéennes sur le marché cet hiver, les promotions en magasin sont donc intéressantes pour les consommateurs, ce qui stimule la consommation et permet aux exportateurs de proposer un produit de bonne qualité. On trouve actuellement sur le marché un certain nombre d'origines telles que l'Espagne, le Maroc, Israël, le Chili, la Colombie, le Pérou, l'Afrique du Sud, le Kenya, la Tanzanie, le Guatemala et le Portugal. Selon la WAO, la France reste le premier consommateur européen d'avocats en volume, avec 3,1 kg/habitant.

Italie : les changements climatiques affectent la production nationale d'avocats
Le marché des avocats Hass (déjà mûrs et prêts à être consommés) en Italie a changé de façon spectaculaire ces dernières semaines. Un grossiste de Bologne explique que la guerre en Ukraine de ces dernières semaines a provoqué un gel des exportations vers les régions de l'Est, si bien qu'il y a eu beaucoup d'invendus et que les prix ont baissé de 40 %. Puis, au cours de la semaine dernière, la production en Israël et au Maroc étant presque terminée, l'Espagne n'a que des fruits destinés à la consommation interne tandis que la production en Sicile a peu d'impact en termes de volume. Résultat : le prix du Hass mûr a atteint 4,20 euros/kg, contre la moitié du prix des autres variétés à peau verte. La consommation en cette saison n'est pas très élevée, alors qu'elle augmente en été.

Un grossiste de Milan déclare : « Les variétés à peau verte Fuerte, Ettinger et Zutano, provenant principalement du Pérou, sont vendues à environ 10 euros, tandis que le Pinkerton israélien est en fin de saison. Les prix sont en moyenne plus bas que d'habitude, notamment parce que la qualité n'est pas au rendez-vous. La saison sud-africaine de l'avocat commence et cela aidera un peu en termes de qualité des marchandises. Pour la variété Hass, en revanche, les prix moyens sont stables et plus élevés : les verts se situent autour de 14-15 euros à la vente et jusqu'à 17-18 euros pour les mûrs premium. La consommation est dynamique. »

La saison de production a été difficile pour le sud de l'Italie, en raison des changements climatiques qui affectent la récolte d'avocats, principalement au cours des trois premiers mois de l'année. Le fruit souffre des changements au niveau des températures. La récolte de l'avocat sicilien se poursuivra pendant un mois encore, avec la variété Hass de calibre 16 et 18. Globalement, le calibre des fruits a été non homogène tout au long de la saison, surtout de taille moyenne à petite. Les prix ont été plus bas que l'année dernière.

Espagne : pas d'augmentation des prix vers la fin de la saison pour la première fois en 15 ans
Les producteurs continuent de récolter les avocats Hass à Malaga à des dates plutôt inhabituelles, car la récolte aurait dû se terminer il y a des semaines. Il reste encore environ 15 % de la production à récolter, car à partir de janvier, de nombreux producteurs ont attendu que le prix augmente, comme cela a toujours été le cas, bien que cette année cela ne se soit pas produit pour la première fois en 15 ans. La récolte de cette année a été supérieure de 50 % à celle de l'année dernière et le prix moyen a baissé d'environ 40 centimes par kilo dans les champs. Une grande partie des agriculteurs ont refusé de récolter à ce prix et ceux qui ont conservé les fruits plus longtemps que prévu auront moins de récolte dans les années à venir en raison des répercussions sur les arbres. En outre, comme cette récolte a eu lieu, la prochaine sera une année creuse, si bien que la production sera très probablement beaucoup plus faible. D'autre part, depuis plusieurs semaines, les arrivées d'avocats du Pérou vers l'UE continuent d'augmenter, dépassant déjà les 300 containers par semaine. Les avocats espagnols Hass et Lamb Hass seront en concurrence pendant un mois encore avec le Pérou, qui fixera les prix, bien moins chers que le produit espagnol actuel.

Cette année, le prix moyen de l'avocat de Malaga a fluctué entre 1,90 et 2,00 euros le kilo. Même s'il est vrai que les prix ont baissé cette campagne et que les coûts de production ont considérablement augmenté, les avocats continuent d'avoir une rentabilité élevée par rapport à d'autres cultures selon un producteur. Bien que l'offre ait été inférieure à la demande toutes ces années, c'est la première année où l'on commence à voir un plus grand équilibre, en raison de l'augmentation de la production dans divers pays comme le Maroc, le Portugal, le Brésil, le Pérou, le Kenya, la Colombie... La plus grande préoccupation dans ce secteur à Malaga est le manque d'eau pour pouvoir maintenir la subsistance de cette culture dans les années à venir.

Chine : ouverture de nouveaux centres de maturation à Shanghai et Guangdong
Il existe huit zones de production dans le monde qui ont actuellement accès au marché pour exporter des avocats vers le marché chinois, à savoir : le Pérou, le Chili, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Colombie, la Californie, les Philippines et le Kenya. Ensemble, ces huit zones de production assurent un approvisionnement tout au long de l'année. Les consommateurs chinois recherchent des avocats de haute qualité, avec une saveur aigre-douce modérée. Les options d'emballage préférées sont les boîtes en plastique respectueuses de l'environnement, les cartons dégradables et les sacs en filet. De nouveaux centres de maturation ont été ouverts à Shanghai et à Guangdong.

En raison notamment de l'épidémie de Covid-19, les gens prêtent davantage attention à la sécurité alimentaire et à la santé. Les aliments à forte teneur en nutriments sont de plus en plus populaires. Par ailleurs, les consommateurs chinois sont habitués à préparer et à manger des aliments chauds et cuits. Cependant, de nombreux jeunes et employés de bureau n'aiment pas passer beaucoup de temps à cuisiner et à préparer les repas, ce qui fait des plats prêts à consommer, et des plats froids, une nouvelle tendance sur le marché.

L'instabilité des calendriers d'expédition, les coûts de fret élevés et les incertitudes du marché et de l'économie sont autant de défis pour le marché.

Afrique du Sud : une offre potentiellement excédentaire sur le marché européen exerce une pression sur les prix des Greenskin
L'estimation de la récolte d'avocats en Afrique du Sud reste de 15,5 millions de cartons de 4 kg, dont 25 à 30 % sont exportés, avec une taille qui serait légèrement inférieure à celle de l'année dernière.

La saison en Israël a été plus longue que d'habitude, si bien que le marché européen était plus rempli que d'habitude, mais les prix des Hass reviennent maintenant à la normale et les prix augmentent à mesure que les volumes diminuent. D'autre part, en raison de contraintes logistiques, l'Afrique du Sud a pu arriver sur le marché plus rapidement que le Pérou qui est habituellement l'acteur dominant du marché européen de l'avocat à cette période de l'année.

La Russie était un marché important pour les avocats sud-africains à peau verte comme le Fuerte. Certains exportateurs ont pris la précaution de ne pas envoyer de fruits en Russie et une grande partie de ces fruits se retrouvent en Europe, où les prix des Greenskin ont déjà subi une certaine pression.

Certains de ceux qui continuent d'envoyer des avocats en Russie les expédient à Rotterdam, d'où ils sont acheminés par voie terrestre vers la Russie, ou en utilisant d'autres ports en Russie.

Les marchés locaux sont relativement pleins car les exportateurs s'inquiètent des volumes en Europe et de la Russie qui ne prend pas les avocats qu'elle achète normalement.

Environ 80 % des exportations sud-africaines d'avocats partent du Cap. La fermeture du port de Durban n'affecte donc pas les exportations européennes, mais elle a un impact négatif sur l'expédition des avocats vers le Moyen-Orient.

Amérique du Nord : des stocks d'avocats inhabituellement bas en provenance du Mexique
Les stocks d'avocats sont actuellement limités alors que l'industrie entre dans une période de promotion typique pour ce fruit populaire.

« Il semble que les fruits se déplacent en altitude et qu'il soit de plus en plus difficile de les trouver au Mexique. Les stocks ont donc diminué au cours de la dernière semaine et demie. Maintenant, il n'y aura probablement pas de récolte, de cueillette ou d'emballage pendant au moins les quatre prochains jours », explique un expéditeur basé en Californie. « Tout le monde se démène pour trouver des fruits ces deux derniers jours, en particulier pour les achats de Pâques et du Cinco de Mayo. Les opérations de tirage débuteront la semaine prochaine. »

Ce type de faible offre en provenance du Mexique est inhabituel cette année. « Il semble que la récolte soit un peu plus faible que prévu. Normalement, il y a de bons approvisionnements pour la fête du Cinco de Mayo. »

Entre-temps, les producteurs d'avocats californiens ont récemment indiqué qu'ils avaient déjà récolté une plus grande partie de leur récolte cette année par rapport à l'année dernière à la même époque, en raison des conditions du marché et de l'offre disponible. Une association d'avocats note que cette année, certains clients se sont tournés vers les avocats californiens plus tôt que d'habitude. Jusqu'au 7 mars, les producteurs avaient déjà récolté 40 millions de livres d'avocats californiens - l'association avait prévu environ 6 à 8 millions de livres pour les deux premiers mois de l'année. « Les producteurs californiens vont très bien s'en sortir cette année », déclare l'expéditeur. « Nous avons eu une interruption de production au Mexique pendant une semaine en février, ce qui a créé un vide et les producteurs californiens l'ont comblé. Les prix des fruits californiens ont été très bons cette année et je m'attends à ce que cela continue. »

Le Chili expédie également des fruits en ce moment, tout comme la Colombie, bien que ces volumes soient plus marginaux par rapport à la quantité de fruits produits par le Mexique. « Le Pérou se manifestera entre le milieu et la fin du mois de mai. J'ai entendu dire qu'ils étaient un peu plus tardifs cette année que l'année dernière », dit l'expéditeur.

Dans l'ensemble, les consommateurs américains consomment environ 60 à 65 millions de livres d'avocats par semaine. Le volume combiné disponible actuellement est d'environ 44 millions de livres.

Bien sûr, les prix ont grimpé en flèche à cause de tout cela et sont actuellement au moins 80 % plus élevés que l'année dernière à la même époque. « Avec seulement 44 millions de livres pour cette période de promotion, je m'attends à ce que les prix restent ainsi pendant encore deux ou trois semaines, peut-être même plus longtemps ou jusqu'à l'été. Les prix vont être serrés. »

Pérou : le Pérou prévoit d'augmenter à nouveau ses exportations en 2022
Le Pérou continue d'augmenter sa production d'avocats et sa part sur le marché mondial. Selon les chiffres du Service national de santé agricole (Senasa), les expéditions d'avocats vers les marchés internationaux ont augmenté de 30 % en 2021 par rapport à la campagne précédente, dépassant 550 000 tonnes et dépassant largement les 1 000 millions de dollars.

Cette année, une nouvelle croissance de 8 à 10 % est attendue dans son industrie, ce qui, bien qu'inférieur à celui connu lors de la campagne précédente, reste considérable pour le pays qui a déjà réussi à être le deuxième exportateur d'avocats au niveau mondial.

D'après les registres officiels de Senasa, les Pays-Bas sont restés, une année de plus, la principale destination de ce fruit, recevant environ un avocat sur trois exportés par le Pérou, suivis de l'Espagne et du marché nord-américain, tous deux avec une part de plus de 16 %. Il convient également de souligner l'importante croissance de la participation du Chili, qui a atteint 14 %. Comme le prévoyait déjà un exportateur du pays : « On s'attend à ce qu'il continue à croître de manière significative, surtout maintenant que le fret maritime se fait rare et coûteux. »

Bien que le transport maritime n'ait pas été le seul défi pour les avocats péruviens au début de la campagne 2022. Les manifestations dans le secteur du transport terrestre et l'arrêt de son activité ont laissé des traces sur les exportations agricoles péruviennes, les contractant de manière drastique fin mars/début avril, affectant également les expéditions d'avocats. En effet, les conflits liés à la grève des transporteurs, qui ont affecté le plus intensément la principale région productrice d'avocats du Pérou, La Libertad (dont les fruits représentent, selon les chiffres, 38,5 % du marché d'exportation), ont considérablement réduit les expéditions au début de la semaine dernière.

Australie : augmentation de 13 % de la valeur des avocats, malgré une baisse de 11 % en volume
L'Australie est passée de la saison des avocats Shepard à celle des Hass, qui devrait se poursuivre dans les différentes régions de culture jusqu'au début de l'année prochaine. Les dernières statistiques montrent une augmentation de la valeur des avocats au cours de l'année se terminant en juin 2021, avec un bond de 13 % à 488,7 millions de dollars, malgré une baisse des volumes de 11 % à 78 085 tonnes. En ce qui concerne les exportations, l'organisme principal de l'industrie australienne de l'avocat est confiant quant aux opportunités croissantes pour les producteurs, en particulier sur le marché japonais, suite à la réussite d'un salon professionnel à Tokyo en janvier. Globalement, pour la production de l'année civile 2021, les volumes de Hass ont constitué une récolte exceptionnelle, comme l'industrie s'y attendait. Selon un représentant du secteur : « Nous avons produit plus de 110 000 tonnes au cours de la dernière année civile, ce qui représente une augmentation considérable par rapport à l'année précédente. Il y a donc eu beaucoup de pression sur le marché intérieur et des prix que l'industrie n'avait pas vus depuis des décennies. Ce fut une année difficile, mais en ce qui concerne nos marchés d'exportation, nous étions plus compétitifs en termes de prix, ce qui nous a permis d'augmenter notre part sur un certain nombre de nos marchés ». En Australie, les avocats se sont vendus moins d'un dollar l'unité à certains stades de la saison. En outre, au niveau national, au début de l'année, les inondations en Australie centrale ont entraîné des problèmes de transport pour expédier les fruits depuis l'Australie occidentale, en plein milieu de leur campagne Hass.

Pendant ce temps, la saison 2020-21 des avocats néo-zélandais a produit un volume d'exportation et un volume de récolte total record. 45 304 tonnes d'avocats ont été récoltées, avec 4,8 millions de plateaux (5,5 kg) exportés vers 11 marchés d'exportation, soit une augmentation de 10 % par rapport à la saison précédente. En 2020, 54 % de la production néo-zélandaise d'avocats provenait de la région de Bay of Plenty et 39 % du Northland.

La semaine prochaine : aperçu global de la grenade !


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)