Nicolas Vandenbogaerde, Top Harvest :

« On s'attend à ce que le service augmente en même temps que le prix des conteneurs »

Top Harvest a considérablement élargi sa gamme et ses marchés de vente ces dernières années. « Auparavant, nous exportions principalement des produits en vrac d'Europe occidentale, comme les pommes de terre, les carottes et les oignons. Aujourd'hui, nous proposons à nos clients du monde entier toute la gamme des fruits et légumes », explique Nicolas Vandenbogaerde.

Lui et son épouse, Delphine Vanhaelewyn, dirigent cette société commerciale belge fondée en 2016 et qui fournit directement des produits européens. « Les marchés, comme celui de l'Afrique de l'Ouest, devenaient sensiblement plus autosuffisants en produits en vrac. Nous avons donc voulu répondre à la demande de nouveaux clients, dans plusieurs régions du monde, avec une gamme plus large. » Top Harvest a des acheteurs en Amérique centrale, en Europe de l'Est, dans les Balkans et en Afrique occidentale et centrale. Dans ces pays, il existe une demande constante de produits frais d'Europe occidentale.

Les oignons, les pommes et les poires néerlandais et belges sont actuellement les meilleures ventes, indique Nicolas. « Les oignons jaunes se vendent très bien. Mais le marché de l'oignon est très concurrentiel, et il est difficile de faire des bénéfices. Mais il y a une forte demande, tant en Europe qu'en dehors. Donc, le commerce est amusant. Je suis optimiste en ce qui concerne les oignons, maintenant et à l'avenir. Les pommes et les poires néerlandaises et belges font l'objet d'une forte demande à l'étranger ».

« La nouvelle récolte de poivrons belges se porte également très bien sur le marché. Leurs prix ont considérablement baissé depuis le début de la saison, mais les clients sont prêts à payer ces prix. De plus, si l'offre augmente, comme c'est le cas actuellement, les prix baissent à nouveau assez rapidement », ajoute-t-il.

Fournisseur de services
« Nous voulons nous distinguer en tant que prestataire de services. Je pense que nous pouvons apporter une valeur ajoutée en tant que commerçant en nous occupant de tout au sein de notre entreprise, qu'il s'agisse de l'administration du transport ou des formalités douanières. Nous voulons décharger nos clients. L'administration logistique et les questions relatives aux conteneurs peuvent être un véritable casse-tête de nos jours. »

Ici, l'attitude des compagnies maritimes dérange un peu le négociant. « On s'attendrait à ce que leur service augmente en même temps que le prix des conteneurs. Malheureusement, cela ne semble pas être le cas. Mais nous devons faire avec, ce n'est pas l'affaire de nos acheteurs », dit Nicolas.

Cette jeune entreprise effectue également de nombreux chargements partiels. Selon Nicolas, il s'agit d'un marché spécifique. « Notre côté service ne s'arrête pas à décharger les clients. Par exemple, si un supermarché demande à ajouter 100 kg de dattes à un chargement de 20 tonnes de pommes, nous le faisons. Nous adaptons l'offre à la demande de nos clients. S'ils ont besoin de raisins, nous envoyons des raisins ; s'ils ont besoin de pommes, nous recherchons les meilleures. Il y a toujours un besoin quelque part. Nous suivons donc les calendriers de nos acheteurs. Nous nous approvisionnons avec le meilleur produit requis à ce moment-là. »

Un marché du travail tendu
La période a été difficile pour Top Harvest. « La logistique, bien sûr, reste une préoccupation. En ce qui concerne les problèmes de conteneurs, je pense que nous retrouverons bientôt des eaux plus calmes. En revanche, pour le transport routier, je m'attends à ce que nous soyons confrontés à un marché du travail tendu et à une pénurie de chauffeurs. Il faudra gérer cela très bien. Ici, nous offrons une valeur ajoutée car nous faisons tout en interne. Nous pouvons donc réagir rapidement et avec souplesse », poursuit M. Vandenbogaerde.

Pour l'avenir, il se montre toutefois optimiste. « Je pense que nous avons bien géré les périodes difficiles et que nous avons même connu une belle croissance. Nous sommes convaincus que les gens consomment des aliments plus sains lorsqu'ils ont de bons produits. C'est là que se situe notre responsabilité : fournir à tous de beaux produits sains. »

Le désir de Top Harvest d'élargir son équipe reflète la bonne croissance de l'entreprise. « Nous voulons être en mesure de soutenir la croissance que nous connaissons. Nous sommes une entreprise saine, mais nous sommes un peu à court de personnel. Nous voulons construire une bonne base pour l'avenir et fournir le meilleur service à nos clients jour après jour. Alors je pense que nous aurons un avenir très brillant », conclut Nicolas.

Pour plus d'informations : 
Nicolas Vandenbogaerde
Top Harvest
7, rue Eekhout
B-8755, Ruiselede, Belgique
Tél. : +32 (0) 518 02 349
info@topharvest.be  
www.topharvest.be 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)