Jochen Borremans, Bingo Trans :

Le secteur des transports offre à la fois des défis et des possibilités de gestion logistique

Le secteur de la logistique présente de nombreux défis. Mais il offre également des opportunités. C'est ce qu'affirme Jochen Borremans, directeur général de Bingo Trans, une société belge spécialisée dans la manutention logistique et le transport des fruits et légumes de BelOrta. Selon lui, la demande de services qui déchargent les clients est particulièrement forte.

Un service sur lequel Bingo Trans se concentre de plus en plus. La flexibilité joue un rôle majeur à cet égard, affirme le responsable. « Il est essentiel de répondre rapidement et avec souplesse à la demande actuelle. Nous sommes implantés dans la coopérative [BelOrta], ce qui nous permet de changer de fournisseur assez rapidement. Il faut beaucoup de temps aux entreprises extérieures pour envoyer quelqu'un ici », commence Jochen.

Le transport se poursuit
À la demande de ses clients, Bingo Trans peut organiser un traitement logistique complet. « Il peut s'agir de la préparation des commandes, de la préparation des palettes pour l'exportation ou du contrôle de leurs achats aux enchères. Pour les négociants étrangers, nous pouvons effectuer le chargement et créer les CMR nécessaires. » Le prix joue un rôle nettement plus important, notamment pour les exportations vers l'Europe du Sud.

« Maintenant, ces pays ne vont pallier les pénuries de tomates, par exemple, que si le produit est bon marché. Auparavant, c'était la pénurie qui jouait un rôle prépondérant », explique Jochen. Outre la manutention logistique, Bingo Trans se concentre sur le transport national de groupage de fruits et légumes au départ de BelOrta. « Ce travail se poursuit également. Hormis les augmentations de coûts, les tensions géopolitiques ont peu d'effet sur le marché intérieur. »

Des coûts difficiles à estimer
Mais, ce n'est pas le business habituel, dit-il. Selon Jochen, les coûts sont actuellement si volatils que même avec des tarifs ajustés chaque semaine, il n'est pas toujours possible d'estimer les coûts. « Une surtaxe couvre en partie la hausse des prix du carburant. Mais parfois les prix fluctuent si rapidement que vous ne pouvez pas joindre les deux bouts, même avec une surtaxe hebdomadaire. Les écarts sont trop importants ».

Bingo Trans a choisi d'ajuster les prix chaque semaine car il n'est pas possible, d'un point de vue administratif, de le faire tous les jours. « Depuis que la guerre a éclaté en Ukraine, il est arrivé que les prix du diesel changent trois fois par semaine. Alors il faut parfois répercuter cette augmentation. » Il mentionne les prix de tous les produits périphériques, qui ont eux aussi fortement augmenté.

Borremans indique que depuis l'augmentation de 12 % des prix que Bingo Trans a appliquée en janvier - sur la base de la structure des coûts de l'époque - les prix des pneus, par exemple, ont déjà augmenté trois fois. Il ajoute que le secteur est confronté à des défis importants et se demande si la situation va se stabiliser à la baisse ou empirer ? « Nous ne savons pas à quoi nous attendre », déclare Jochen.

Prix de revient et capacité
Le fret aérien est l'un des points névralgiques de la manutention logistique de Bingo Trans. Une activité qui, selon Jochen, semblait prometteuse il y a quelques années. « Il y avait certes une croissance, mais celle-ci n'était pas rapide. Toutefois durant la pandémie, le transport aérien de fruits et légumes s'est complètement effondré. Au moment où les choses ont commencé à se rétablir, les tensions entre la Russie et l'Ukraine ont commencé, et tout s'est à nouveau délabré. » Il explique cet effondrement par l'augmentation du coût du fret aérien.

Mais les volumes de fret aérien n'ont pas encore retrouvé les niveaux d'avant le COVID. « Les prix s'envolent en raison des prix de revient, des surcharges et du kérosène. Il y a un déficit de capacité. Les clients doivent donc faire des compromis. Lorsque le transport aérien est retardé, la demande de stockage supplémentaire de fruits et légumes frais augmente, ce qui n'est pas toujours évident. Si l'on ajoute à cela les prix élevés, on peut se demander si ces produits sont encore rentables. »

Retards
Selon Jochen, la situation du fret aérien reste difficile car on ne peut plus faire certaines choses comme donner aux clients les informations correctes sur les vols. « Disons qu'un client fournit tout pour un départ le samedi, mais que cette cargaison ne part que le mardi. Ce produit est alors déjà vieux de trois jours ; lorsqu'il arrive à destination, il a plus d'une semaine. En termes de durée de conservation, cela ne convient pas aux fruits et légumes. » Selon lui, cette incertitude pousse certains clients finaux à renoncer.

Ils recherchent des produits d'origines différentes. D'autres s'adaptent à ces changements pour conserver leur clientèle. Quoi qu'il en soit, Bingo Trans constate que les fruits et légumes sont de moins en moins acheminés par avion, ce qui affecte leur traitement. Bingo Trans a donc la chance d'avoir plusieurs activités au sein de l'entreprise. « Nous faisons de la logistique ainsi que du transport. Cela nous permet de déplacer les personnes et les capacités d'une branche à l'autre selon les besoins, ce qui favorise la flexibilité », conclut Jochen.

Pour plus d’informations :
Jochen Borremans
Jbo@bingotrans.be

Bingo Trans BVBA
Industriezone Sint-Katelijne-Waver Z. 1
Kempenarestraat 64 - Bus 1
BE-2860 Wavre-Sainte-Catherine
Tél. : +32 15 85 89 71
info@bingotrans.be
www.bingotrans.be


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)