« Nous positionnons la pomme Bonita - en tant que pomme rose acidulée - directement auprès du client, comme un concept de culture de proximité et intégrale »

Les fruiticulteurs néerlandais et belges très motivés par la journée Bonita d'Apple Select

Mercredi dernier, de nombreux producteurs de fruits néerlandais et belges ont assisté à la journée Bonita chez TripleF Fruit aux Pays-Bas. Ils ont été reçus dans l'Experience Center. Au Benelux, Apple Select - une collaboration entre Cuvelier Fruit (Belgique) et TripleF Fruit (Pays-Bas) - est propriétaire de la variété de pomme Bonita. Ce partenariat se concentre sur le développement de nouvelles variétés de pommes pour les marchés néerlandais et belge.

« La journée s'est bien déroulée », se réjouit Matthijs Nijhoff. « Nous avons eu une bonne participation. La variété a suscité beaucoup d'enthousiasme. Apple Select travaille avec des partenaires tels que Fruitconsult et l'université de Wageningen. Mais aussi avec Veiling Zaltbommel, dont les membres sont invités à planter la Bonita. Je suis fier de cette coopération avec des groupes susceptibles de se renforcer mutuellement. Après la réunion, les conseillers en culture de Fruitconsult et nous-mêmes avons visité le verger d'Oskam où sont plantés plusieurs hectares de cette variété prometteuse. »

« La pomme Bonita est un croisement Topaz/Cripps Pink. Je vois la Bonita comme une vraie pomme d'avenir avec une excellente saveur, une belle couleur, un mordant dur et une bonne présentation. Les points forts de la variété sont qu'elle est plus résistante au gel et à la tavelure. Elle est moins sujette au cancer des arbres fruitiers et se conserve très bien. La Bonita est douce, fraîche et croquante, la combinaison idéale pour une pomme. Elle est également cultivée de manière durable, ce qui la rend populaire auprès de tous. C'est une pomme acidulée et locale », poursuit Matthijs.

En Europe, la culture de la Bonita couvre actuellement 360 hectares, dont 35 au Benelux. « Ce n'est certainement pas suffisant au Benelux pour fournir suffisamment de produits aux bons détaillants. Mais, le potentiel de croissance est important. »

« Avec la couverture européenne, nous pouvons déjà proposer cette pomme pendant au moins sept à huit mois. Nous avons également des accords au Chili, en Afrique du Sud et en Nouvelle-Zélande, ce qui nous permet d'avoir un approvisionnement tout au long de l'année », explique Matthijs.

Possibilité de culture bio
« On peut même cultiver cette pomme en bio, comme en Italie, où cela se fait sur environ 120 hectares. Compte tenu des réglementations auxquelles le secteur est confronté à l'approche de 2020, on peut offrir une alternative fantastique à certains cultivateurs. Ceux-ci cultivent actuellement des variétés club qui ne seront bientôt plus cultivées aux Pays-Bas. Il est bon de voir que de nombreux cultivateurs ont manifesté leur intérêt pour la variété Bonita. »

« Par ailleurs, le marché des variétés régulières semble être saturé. Et il est de plus en plus difficile de cultiver ces variétés. La Bonita leur apporte une variété adaptée aux objectifs de durabilité qui nous sont imposés. Nous utilisons explicitement cette pomme comme une alternative aux variétés club actuelles, comme la Fuji européenne. Mais c'est aussi une alternative à la Jonagold, moins chère », ajoute Nijhoff.

En matière de marketing, l'accent est mis sur le local. Selon Mattijs, les ventes aux détaillants néerlandais et belges sont essentielles pour atteindre les consommateurs. « Nous commercialisons également des variétés haut de gamme telles que la Pink Lady, de sorte que nous savons ce que les acheteurs, mais aussi les producteurs, veulent. Le secteur des fruits supérieurs est en grande difficulté. À première vue, il est logique de ne pas investir dans de nouvelles variétés. Mais soyons honnêtes, si le secteur néerlandais ne se concentrait que sur les variétés Elstar et Jonagold, ces dernières pouvant être cultivées à bien meilleur marché en Europe de l'Est, on peut se demander si cela vaut la peine de continuer à poursuivre ainsi. »

« C'est exactement la raison pour laquelle Apple Select a décidé d'y réfléchir à deux fois en ces temps difficiles. Nous nous sommes refait une image avec une excellente alternative capable de s'adresser directement aux consommateurs locaux. C'est une alternative qui crée de réelles opportunités. Notre vision du marché est celle d'un marché où les producteurs ont des prix de revient corrects qui leur permettent d'investir dans l'avenir, mais en même temps, les fruits doivent être abordables pour le grand public », explique Matthijs.

« Nous ne considérons donc pas la Bonita comme une Pink Lady ou une Jazz, mais comme un concept de culture intégral visant directement les clients. » Il se montre optimiste quant à la nouvelle saison. « Les attentes pour la saison à venir sont bonnes. Nous nous attendons à une bonne saison productive. Mais comme vous le savez, tout peut arriver avant la récolte des fruits, alors croisons les doigts », conclut-il.

Pour plus d'informations :
Apple Select

Pays-Bas
Matthijs Nijhoff
Tél. : +31 (0) 686 876 767
6 Watermolenweg
4191 PN, Geldermalsen

Belgique
Yves Cuvelier
Tél. : +32 (0) 472 202 400
3050 Tongersesteenweg
B-3800, Saint-Trond

info@appleselect.eu
www.appleselect.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)