Montagnes russes pour le marché italien des citrons verts

Après la semaine 22 de 2022, il n'y a pas eu de ruée pour stocker les citrons verts, un produit disponible toute l'année. Après une période où les volumes étaient limités, les quantités sont désormais bonnes, mais les ventes sont plus lentes. Les prix des citrons verts du Brésil et du Mexique restent très élevés, également en raison des coûts plus importants. Ceux de Colombie sont également disponibles sur le marché, mais les quantités sont limitées. 


Citrons verts du Brésil (Photo fournie par Giorgio Donnarumma)

« Les caisses de 4,5 kg de produits en provenance du Brésil se vendent à 12,50 €, tandis que les citrons verts mexicaines en caisses de 4 kg atteignent un prix encore plus élevé. Il y a trois ou quatre semaines, les cotations atteignaient presque 16 €, alors qu'aujourd'hui, selon la qualité et l'origine, la fourchette va de 2,20 à 3,00 €/kg. Nous avons connu de vraies montagnes russes au cours des six dernières semaines », rapporte Giorgio Donnarumma, directeur commercial chez Nuovafrutta.

Le produit arrive par voie maritime en Espagne et aux Pays-Bas. « Mais il faut tenir compte d'une variable supplémentaire cette année : de nombreux conteneurs ont dû être détruits - beaucoup plus que les années précédentes - en raison du chancre bactérien qui a touché les plantations d'agrumes au Brésil, ce qui signifie que moins de produits ont été disponibles, avec des ventes en difficulté. En outre, les retards dans l'arrivée des navires ont fait que les prix des citrons verts ont grimpé en flèche, passant de 7-8 € à 16-17 €, puis ont lentement baissé jusqu'aux cotations actuelles. »


Citrons verts brésiliens (Photos fournies par Giorgio Donnarumma)

Selon Donnarumma, les citrons verts du Mexique « ont toujours été plus chères que les brésiliennes, car les volumes n'ont jamais été abondants et elles sont principalement destinées aux États-Unis et à l'Asie, qui sont des marchés beaucoup plus rentables que l’Europe. »

Si les citrons verts sont principalement expédiées par voie maritime, sauf pour des besoins spécifiques, il existe des produits exotiques comme les mangues et les papayes qui sont également expédiés par voie aérienne. « Les coûts restent faramineux et le transport aérien est difficile à organiser/planifier, car les problèmes que rencontrent les passagers affectent également le transport des marchandises. »


Citrons verts brésiliens (Photos fournies par Giorgio Donnarumma)

En parlant d'augmentations, Donnarumma rapporte que les opérations de dédouanement et les transports routiers de l’Espagne ou des Pays-Bas vers l'Italie sont également devenus beaucoup plus chers. « Nous parlons de 30-35 % de plus pour le transport d'un camion entier depuis avril ».


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)