La Pink Lady tricolore signe sa fin de saison 2021-2022

La plus coquette de toutes les pommes françaises a terminé sa saison à la fin mai. Malgré les aléas climatiques rencontrés durant ses 7 mois de maturation sur l’arbre, les producteurs français ont atteint une production de 90 000 tonnes et une très belle qualité. L’heure est au bilan et surtout à la surveillance de la nouvelle récolte qui se profile.

Une pomme éco-responsable
Consciente et soucieuse de l’environnement qui l’entoure, la filière
Pink Lady Europe s’inscrit depuis plusieurs années dans un modèle
d’agriculture durable allié à une qualité de travail irréprochable qui
permet de répondre aux attentes des consommateurs en proposant
un produit sain et naturel.

L’ensemble des producteurs Pink Lady en Europe (répartis entre la
France, l’Italie et l’Espagne), dont les 654 producteurs français
s’engagent à réduire leur impact sur l’environnement grâce à des
pratiques durables. L’ensemble des vergers sont certifiés GLOBAL
GAP GRASP, Vergers éco-responsables ou bio et Haute Valeur
Environnementale 3 pour la France.

D’ailleurs, selon une étude interne en Europe, 17 % des producteurs
ont déjà entrepris une conversion bio et 7 % des producteurs Pink
Lady a pour projet de convertir leur verger en bio. Aujourd’hui, la production bio de Pink Lady atteint 2 800 tonnes de pommes dont 347 produites en France (+ 7 % vs n-2). Dans un marché pomme en difficulté, la Pink Lady réussit à tirer son épingle du jeu en s’imposant sur le marché français (+5 % de parts de marché) grâce à une qualité maitrisée qui s’appuie sur une démarche responsable forte et partagée par l’ensemble de la filière.

La récolte française 2021-2022 en quelques chiffres : 
90 000 tonnes de Pink Lady françaises ont été récoltées sur cette dernière saison. Sa petite sœur, PinKids®, au petit calibre destiné aux enfants, représente 1/3 de la production de pommes Pink Lady françaises est consommée en France, le reste étant exporté.
Pink Lady continue de gagner des parts de marché en France (+5 %).
A noter : la Pink Lady est la 3ème pomme la plus consommée en France, derrière la Gala et la Golden.

Une récolte 2021 au rendez-vous malgré quelques embûches
En dépit de la vague de gel subie en avril 2021 en pleine floraison, l’ensemble des acteurs de la filière Pink Lady Europe se sont mobilisés et ce sont 173 000 tonnes de Pink Lady & PinKids récoltées dont 90 000 en France.

Difficilement comparable avec la saison 2020-2021 durant laquelle la barre des 200 000 tonnes avait été dépassée pour la production européenne, la saison 2021-2022 a été impactée par le gel et
notamment dans le Sud-Ouest et le Val-de-Loire côté français.
La vague de gel étant arrivée à la période particulièrement délicate de floraison, certains arbres ont subi des chutes importantes lors de la
nouaison. La plupart des vergers avaient toutefois été bien protégés dans l’ensemble et il faut préciser que la filière mise beaucoup sur l’innovation avec son Pink LAB afin de fournir à ses producteurs des
outils de prévention et d’alerte de plus en plus précis.

En attendant la récolte à venir...

Dans un contexte climatique annoncé de plus en plus perturbé, Il est important de noter que Pink Lady Europe, à travers son incubateur Pink LAB s’investit pour identifier et développer des solutions techniques et technologiques innovantes au profit d’une production toujours plus durable, permettant notamment à chaque producteur d’anticiper les aléas climatiques et de réagir au mieux afin de protéger
ses cultures tout en préservant l’environnement. En témoigne, le projet d’Outil d’Aide à la Décision mis en place dès la saison dernière avec Weather Force, spécialiste des données météo – présenté lors du dernier Salon de l’Agriculture à Paris.

Pour l’heure, la nouvelle vague de gel subie en avril 2022 semble avoir eu peu de conséquences sur le verger français Pink Lady mais les dernières vagues de chaleur qui touchent le pays restent une menace pour les 654 producteurs qui redoublent d’effort pour protéger la future récolte. Pour l’instant, il est encore difficile d’estimer l'impact de ces nouveaux aléas climatiques mais, un épisode similaire en 2019
avait eu des effets relativement néfastes sur la récolte dans le Sud-Est. Rendez-vous début novembre 2022 pour le prochain « cru ». D’ici là, laissons la coquette paresseuse se reposer et s’épanouir sous le soleil des 3 terroirs de production français.

Pour plus d'informations : 
pomme-pinklady.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)