Agrumes : rencontre entre le président sud-africain et le président du Conseil de l'UE

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a salué « l'engagement à résoudre les questions commerciales actuelles et urgentes, notamment en ce qui concerne l'exportation d'agrumes de l'Afrique du Sud vers l'Union européenne », a indiqué la présidence sud-africaine à l'issue d'une réunion bilatérale entre lui et le président du Conseil de l'Union européenne, Charles Michel, hier à Pretoria.

Le Président Cyril Ramaphosa, à droite, recevant une visite de courtoisie du Président du Conseil de l'Union européenne, Charles Michel, le 19 juillet 2022 (photo : GCIS)

De divers côtés, des appels ont été lancés au président sud-africain pour une intervention dans l'affaire des expéditions d'oranges vers l'UE à partir du 14 juillet, date de début du nouveau protocole sur les oranges. L'industrie sud-africaine des agrumes cherche à sauver environ 2 000 conteneurs d'oranges, dont la valeur est estimée à plus de 600 millions de rands (34,4 millions d'euros).

« Le président Ramaphosa a soutenu le processus de nouvelles discussions qui se tiendront au niveau ministériel afin de trouver une solution qui permettra un commerce soutenu dans le sous-secteur des agrumes », indique le communiqué de la présidence.

L'Union européenne est le premier partenaire commercial de l'Afrique du Sud en tant que bloc.

Selon la présidence sud-africaine, depuis l'adoption de l'Accord sur le commerce, le développement et la coopération (ACDC) en 2004, le commerce total est passé de 150 milliards de rands (8,6 milliards d'euros) en 2000 à 843 milliards de rands (48,3 milliards d'euros) en 2021.

Les exportations sud-africaines vers l'UE sont passées de 64 milliards de rands (3,6 milliards d'euros) en 2000 à 482 milliards de rands (27,6 milliards d'euros) en 2021, en grande partie grâce aux exportations de fruits de l'Afrique du Sud.

De nouveaux marchés, notamment en Orient et en Afrique, se sont ouverts aux fruits sud-africains au cours des deux dernières décennies, réduisant la forte dépendance du pays vis-à-vis de l'Europe comme destination d'exportation pour certaines catégories de fruits.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)