Aspects importants présentés par l'agronome Vito Vitelli

Le nombre d'agriculteurs intéressés par les pistaches est en augmentation

Les régions du sud de l'Italie connaissent une expansion de la culture du pistachier. Mais elles réintroduisent cette culture avec une touche de modernité, grâce à des techniques de gestion innovantes et à de nouvelles variétés pouvant garantir des résultats économiques satisfaisants.


Une plante innovante de quatrième année avec des éléments de Saragosse. Plante composée d'un tronc de 80-90 cm et d'une couronne autoportante idéale pour la récolte mécanisée.

« Après la culture de l'amande, la culture de la pistache est aujourd'hui une autre direction importante à suivre, car la demande de matière première par les industries agroalimentaires, en particulier celles de la confiserie, a suscité un enthousiasme croissant des agriculteurs pour entreprendre cette expérience entrepreneuriale, en veillant toutefois à une nutrition correcte, à une bonne alimentation en eau, à l'entretien du feuillage et à la défense contre d'éventuelles attaques de parasites. L'objectif est d'atteindre en peu de temps un bon équilibre entre l'activité de croissance végétative et la formation des branches fructifères, sans sacrifier la qualité et la quantité », a déclaré l'agronome Vito Vitelli.


Vito Vitelli

« En Italie, 90 % des pistaches sont cultivées en Sicile (principalement dans la région de Bronte), tandis que le reste est cultivé en Basilicate (dans l'arrière-pays de la province de Matera) et dans une mesure insignifiante dans d'autres régions du centre et du sud de l'Italie. Les régions de développement potentiel sont également les Pouilles, le Molise et la Sardaigne, dans lesquelles on commence à compter les zones de culture. »

« Actuellement, la variété la plus répandue est la Napoletana (ou Bianca) sur porte-greffe de térébinthe, malgré le fait que cette combinaison de porte-greffe nécessite un temps très long pour atteindre la production (environ 10-12 ans). Il existe cependant des porte-greffes hybrides à croissance rapide (comme UCB1) qui, associés à de nouvelles variétés (Larnaka), permettent à la plante d'entrer en production dès la quatrième/cinquième année après la plantation. L'accent est mis sur les cultivars caractérisés par des fruits de très bonne couleur verte et de bon arôme. »

« Nous pouvons planter des pistaches aussi bien sur des sols à texture moyenne que sur des sols riches en squelette pour obtenir un meilleur drainage, à condition que les deux soient desservis par un approvisionnement en eau décent, la qualité de l'eau n'étant pas nécessairement élevée (avec une conductivité supérieure à 2000-2500 µS/cm). Pour des raisons climatiques, il est conseillé d'établir les plantations à l'intérieur des terres, car les variétés d'intérêt commercial ont un besoin minimal de froid de 400-500 heures. Toutefois, de nouvelles sélections d'origine tunisienne sont en cours d'essai et pourraient convenir aux zones côtières caractérisées par des températures hivernales douces. »

« Le pistachier est une plante sans prétention en ce qui concerne les interventions agronomiques, notamment phytosanitaires. Les coûts de production ont été estimés à environ 4-5 mille €/hectare entre la taille, les engrais, l'irrigation et les opérations culturales, par rapport à la production brute vendable de 15-18 mille €/hectare (5-6 kg/plant pour un investissement de 350-400 plants/hectare). »

Pistachier cultivé traditionnellement. Les branches s'allongent jusqu'à toucher le sol.

« L'intérêt des entreprises pour les noix est dû à plusieurs raisons, à savoir la gestion plus facile des cultures, la possibilité de mécaniser la récolte évitant ainsi les problèmes de pénurie de main-d'œuvre, la longue durée de conservation du produit par rapport aux fruits à pulpe. Je pense que, dans les années à venir, la pistache offrira de bonnes opportunités aux entrepreneurs qui investiront dans ce secteur. »

Pour plus d'informations : 
Vito Vitelli

Tél. : +39 3392511629
vitovitelli@tiscali.it 
vitovitelli.blogspot.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)