Le gouvernement sud-africain négocie un accord avec l'UE pour dédouaner les agrumes bloqués dans les ports de l'UE

Le ministère de l'agriculture, de la réforme agraire et du développement rural (DALRRD) confirme qu'il a réussi à négocier un accord qui permettra le dédouanement des conteneurs d'agrumes bloqués dans les ports d'entrée de l'Union européenne (UE).

« À ce jour, nous avons réussi à dédouaner plus de 300 des 509 conteneurs et nous procédons au dédouanement des conteneurs restants. »

L'UE a introduit de nouvelles mesures pour réguler le risque associé au Faux carpocapse (FCM) sur les agrumes. Les nouvelles mesures comprennent des déclarations phytosanitaires supplémentaires modifiées pour les pomelos et les agrumes doux ainsi qu'un régime révisé de traitement par le froid pour les oranges.

Les mesures ont été publiées le 21 juin 2022 et devaient entrer en vigueur le 24 juin 2022.

Cela signifie que les envois arrivant en Europe à partir du 14 juillet devaient être conformes aux nouvelles mesures. Si l'on considère le temps de navigation le plus court vers l'UE, les envois qui ont quitté l'Afrique du Sud le 24 juin 2022, soit trois jours après la publication, auraient dû être certifiés conformes aux nouvelles mesures.

Le DALRRD a expliqué à la Commission européenne (CE), lors d'une réunion et par écrit, que cette date était déraisonnable. Au moment de la publication des nouvelles mesures, certains lots étaient certifiés et avaient déjà quitté l'UE, tandis que d'autres étaient en cours d'exportation. Les affirmations de la DALRRD étaient que changer le système d'inspection et de certification en trois jours n'était pas réaliste.

La date raisonnable de mise en conformité avec les nouvelles mesures aurait été pour les envois quittant l'Afrique du Sud le 9 juillet 2022, compte tenu des ajustements nécessaires des systèmes et de la communication aux différents sites de réglementation, ce qui nécessitait au moins trois semaines à compter de la publication.

Mais la CE a insisté sur le 14 juillet 2022 comme date de mise en œuvre. Comme prévu, le DALRRD a commencé à recevoir des demandes d'exportateurs après la date de mise en œuvre concernant le rejet d'envois dans les ports de l'UE.

Les autorités de l'UE avaient besoin de certificats phytosanitaires conformes aux nouvelles mesures de la FCM. La DALRRD a segmenté les cas en deux catégories : la documentation relative aux pamplemousses et aux agrumes doux ainsi que la conformité au traitement par le froid pour les oranges.

L'impasse a ensuite été résolue en remplaçant les certificats phytosanitaires par les déclarations supplémentaires correctes à partir du 22 juillet 2022. Les cas des oranges étaient toujours un problème jusqu'à ce que l'industrie, lors d'une réunion le 25 juillet 2022, présente à la DALRRD des mesures d'équivalence possibles concernant le traitement appliqué à ces envois dans le cadre de l'approche systémique de l'Afrique du Sud pour la GCF.

Le DALRRD s'est engagé à négocier avec l'UE, par l'intermédiaire des organisations nationales de protection des végétaux (ONPV) concernées, pour qu'elle prenne en compte les mesures équivalentes.

La première lettre officielle a été envoyée à l'ONPV des Pays-Bas le 27 juillet 2022. Une réponse positive a été reçue le 28 juillet 2022. C'est sur la base de cet accord qu'un arrangement a été conclu pour que des certificats phytosanitaires de remplacement soient délivrés pour les oranges avec une déclaration de traitement au froid équivalente. La délivrance des certificats phytosanitaires de remplacement pour les oranges a commencé le lundi 1er août 2022.

Lors d'une réunion avec l'industrie le 3 août 2022, la DALRRD a accepté d'inclure d'autres ports d'entrée après avoir reçu une nouvelle réponse positive de l'Italie sur la déclaration de traitement par le froid équivalent. Les ports qui ont été présentés par l'industrie comme ceux où les oranges sud-africaines ont été rejetées comprennent des ports au Danemark, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne et en Suède. Plus de 2 000 conteneurs, d'une valeur estimée à 500 millions de rands, ont été affectés par ce blocage.

Pour plus d'informations :
Reggie Ngcobo
Département de l'agriculture, de la réforme agraire et du développement rural
Tél. : +27 66 298 0980
MLO.Minister@dalrrd.gov.za


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)