Eric Tastayre, Apifood :

« Nous sommes dans une véritable course à l’achat de prunes ! »

Si les abricots et les pêches ont été pour la plupart épargnés par les gelées printanières, on ne peut malheureusement pas en dire autant pour les prunes : « Il y a encore moins de récolte que ce que l’on pensait, le gel a été plus dévastateur qu’il ne fût l’année passée », rapporte Eric Tastayre, gérant de la société Apifood. Un constat particulièrement marqué pour les Reine-Claude. « Ce sont les variétés les plus précoces qui ont été les plus impactées. La Reine-Claude a par exemple perdu près de 40 % de sa récolte ».

Des prix élevés qui ne compenseront pas les pertes de volumes
Ces volumes limités ont pour conséquence des prix soutenus : « On essaye de faire au mieux pour limiter une hausse trop importante du prix pour le consommateur tout en garantissant la meilleure valorisation qui soit pour le producteur déjà impacté par une récolte amoindrie. Un équilibre qu’il n’est pas toujours facile de trouver. Malheureusement, ces prix élevés ne compenseront pas la perte de volumes engendrée par le gel ».

Une campagne difficile face à un manque de produit
Malgré le contexte économique particulier actuel et des prix élevés, la demande en prunes reste élevée : « Nous avons en revanche la chance cette année d’avoir une qualité de prunes exceptionnelle. Le fort taux d’ensoleillement a permis aux fruits de se gorger de sucre et la tenue des prunes est correcte. Par ailleurs, la canicule est propice à une consommation de fruits d’été. Donc face à des volumes limités et une telle qualité, la demande est soutenue. Et pour trouver du produit afin d’y répondre, on se retrouve dans une véritable course à l’achat ! »

Les variétés tardives moins impactées ?
Dans les prochains jours, Apifood s’apprête à rentrer dans le cœur de la saison : « On a commencé la récolte avec une dizaine de jours d’avance sur un certain nombre de variétés, et là ça commence à se réguler un peu. On attend de voir quels volumes sortiront des vergers pour les prochaines variétés. On espère que la récolte de la Tc Sun sera un peu plus importante que prévu, quant à la Grenadine elle semble aussi être un peu plus présente. Mais il est difficile de se prononcer tant que les fruits ne sont pas dans les palox. La saison risque dans tous les cas d’être plus courte compte tenu de ce manque de volume ».

Malgré la situation, Eric veut rester positif : « On est toujours là et on sera là l’an prochain ! Heureusement que nous avons notre nouveau dépôt à Moissac qui est vraiment arrivé à point nommé. Il nous permet de capter un peu plus de marchandise en réceptionnant et en expédiant les fruits des producteurs. Quant à la canicule, bien entendu nous en souffrons, mais nous nous en sortons bien par rapport à d’autres régions qui ont des restrictions au niveau des arrosages beaucoup plus lourdes que chez nous ».

Pour plus d'informations :
Eric Tastayre
Apifood
Bâtiment administratif
Marché Gare
82030 Montauban
Tél. : +33 5 63 20 22 50
Cell. : +33 6 07 59 03 75
eric@apifood.com  
apifood.com    


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)