Kristof Maes, Van Dijk Foods :

« Il n'y a tout simplement presque pas d'offre de melons en ce moment, le seul point positif est le raisin »

Le marché belge du melon est très difficile en ce moment, en raison de la sécheresse et de la chaleur qui sévissent dans le sud de l'Europe. C'est ce qu'affirme Kristof Maes de Van Dijk Foods. « Les melons français ont été un peu plus précoces et les espagnols un peu plus tardifs, si bien que nous avons eu une partie importante sur le marché au début du mois de juillet. Donc nous avons maintenant une grande pénurie. Si j'en crois les rumeurs, la saison des melons français sera bientôt terminée elle aussi. »

Dans le même temps, le temps chaud fait que la demande pour ce fruit est élevée. « La demande crève le plafond, mais à cause de la chaleur, les usines sont à l'arrêt. Il n'y a tout simplement presque pas d'offre. Bien sûr, nous ne pourrons jamais dire qu'il n'y en a pas, mais elle est vraiment très limitée. Les difficultés s'appliquent en fait à tous les melons, ce qui signifie que les prix des melons charentais, par exemple, sont très élevés. Nous n'avons pratiquement rien de Galias et les pastèques sont également difficiles à trouver".

La période difficile, selon le négociant, ne se limite pas aux melons. « Toute la gamme des fruits est difficile. La chaleur affecte tous les fruits du sud de l'Europe. Il y a très peu de fruits à noyau, par exemple, et il y a aussi beaucoup moins de prunes françaises que d'habitude. Le seul point positif du marché est le raisin qui se porte plutôt bien », conclut Kristof.

Pour plus d'informations : 
Kristof Maes
Van Dijk Foods
Kempenarestraat 50
2860 Wavre-Sainte-Catherine, Belgique
Tél. : +32 15 55 65 61
www.vandijkfoods.be      


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)