Elections au Kenya - toujours pas de vainqueur déclaré

Les élections entraînent des retards au port de Mombasa

Le résultat de l'élection présidentielle kenyane du 9 août dernier est en suspens. Selon les chiffres d'hier, les deux candidats William Ruto, actuel vice-président, et Roula Odinga, de l'opposition, étaient presque à égalité. Selon la société privée Citzien, jeudi, Odinga avait 49,48 % des voix et Ruto 49,12 %, mais ces chiffres variaient selon les médias. 

Les chiffres de ce matin (vendredi) de l'IEBC - Independent Electoral and Boundaries Commission montrent Ruto avec 51,7 % des voix et Odinga avec 47,7 %, qui a été mis à jour à 12.00 à ce qui suit : Ruto 52,5 % et Odinga 46,9 %.

Une source au Kenya a déclaré à FreshPlaza que tous les médias ont été retirés des centres de dépouillement et qu'il y a une forte présence du KDF (armée) sur les routes. 

Aucun vainqueur officiel n'avait été déclaré au moment de la publication.

Le candidat gagnant doit obtenir 50 % des voix plus une pour l'emporter, et au moins un quart des voix dans 24 des 47 comtés du Kenya.

Le président sortant, Uhru Kenyatta, a déjà atteint la limite de son mandat de deux ans et a soutenu Odinga.

S'il n'y a pas de vainqueur absolu, une nouvelle élection doit avoir lieu dans les 90 jours.

Au fur et à mesure que les résultats sont tombés, on a craint une répétition des violences observées lors des élections précédentes, les médias ayant rapporté des chiffres divergents, mais la situation semble être restée relativement calme.

Le taux de participation estimé était nettement inférieur à 60 %, contre 80 % en 2017. Il a été dit que les Kényans en ont assez de la hausse des prix et de la corruption au sein du gouvernement.

Aujourd'hui, l'aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) a publié la déclaration suivante :

En raison de l'annonce imminente des élections générales de 2022, nous fonctionnons avec une approche stricte de « Sécurité d'abord » et prenons les précautions pertinentes pour assurer la sécurité de nos employés, de l'expédition des clients et de notre réseau.

En conséquence, nous souhaitons vous informer que les points de service de JKIA fermeront à 16h00.

Effet sur les exportations
Selon un exportateur, les activités opérationnelles du port de Mombasa sont perturbées en raison de l'impact du processus électoral en cours.

Fret maritime
« Au sein de la KPA, nous manquons d'équipes disponibles pour poursuivre les opérations normales de déchargement, en particulier dans les terminaux conventionnels, ce qui a retardé les opérations de déchargement sur certains navires et pourrait également avoir un impact sur le dédouanement et la livraison finale. Dans certaines stations, nous avons une indisponibilité notable d'agents du KEBS, ce qui a également un impact sur notre processus de vérification et peut entraîner des retards dans le dédouanement et la livraison finale. Nos équipes restent sur le terrain et sont pleinement engagées avec les autorités, surveillant activement la situation et sollicitant le soutien des autorités compétentes. Nous publierons d'autres mises à jour sur la situation au fur et à mesure que nous progresserons. »

Fret aérien - JKIA
« Il y a un calme relatif à JKIA mais il y a beaucoup moins d'officiers en service que d'habitude et donc nous nous attendons à des retards en ce qui concerne les approbations, les vérifications et les libérations. L'équipe reste pleinement engagée pour assurer le dédouanement en temps voulu de vos expéditions. Nous vous tiendrons informés de l'évolution de la situation.

« Une alerte a également été émise par la KCAA (Kenya Civil Aviation Authority) indiquant que les aéroports de Wilson et JKIA seraient fermés les 10 et 12 août de 10h00 à 16h00 en raison d'un exercice militaire ; cette opération a été annulée et les opérations ont repris normalement. »

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)