Edwin van Eijndhoven de Gebr. van Aarle :

« Le prix des fruits rouges, notamment des fraises, a fortement augmenté et la disponibilité des fruits à noyau a été difficile toute la saison »

Le temps chaud profite aux ventes de fruits, selon l'acheteur Edwin van Eijndhoven de Gebr. van Aarle de Schijndel. « Pendant les étés pluvieux, on vend beaucoup moins. Les fruits d'été en particulier trouvent bien leur place maintenant, tout comme les tomates, la laitue et les concombres. »

« Vous voyez que la disponibilité de certains produits est limitée, mais pour l'instant, nous obtenons tout ce dont nous avons besoin. Le prix des fruits mous a fortement augmenté cette semaine, notamment les fraises, ce qui n'est pas mauvais pour le producteur, car il y a aussi eu une période de prix très bas. La disponibilité des fruits à noyau a été difficile toute la saison. Les pastèques sont également en quantité limitée, bien que l'on puisse constater que le prix élevé a un effet un peu restrictif sur les ventes. Les prunes hollandaises sont également beaucoup moins disponibles, et elles sont aussi à un bon prix », poursuit l'acheteur.

« La saison des cerises néerlandaises est terminée, mais elle a été de bonne qualité. Nous proposons maintenant aussi des cerises canadiennes. Il y a toujours une demande pour celles-ci, bien que les prix des cerises importées par avion soient beaucoup plus élevés que ceux du produit néerlandais », explique Edwin. Les spécialistes des produits frais constituent toujours un groupe de clients important chez Van Aarle. Selon l'acheteur, certains spécialistes choisissent encore de partir en vacances et de fermer leur entreprise pendant quelques semaines. « Ces entrepreneurs n'ont pas la possibilité de garder le magasin ouvert pour diverses raisons, mais ont tout de même besoin de recharger leurs batteries. Cela n'a pas vraiment changé par rapport aux autres années. »

Bien que le chiffre d'affaires des commerçants se soit quelque peu affaibli par rapport aux niveaux de COVID, selon Edwin, les ventes se situent en moyenne à un niveau plus élevé que dans les années précédant la pandémie. « Je suis très curieux de savoir à quoi ressemblera la situation financière des ménages dans la période à venir, lorsque tout le monde recevra ses factures et que les contrats d'énergie expireront. L'inflation est actuellement très élevée, mais bon, nous avons déjà été positivement surpris par le passé. »

Pour plus d'informations : 
Edwin van Eijndhoven 
Gebr. van Aarle
Tél. : +31 (0)73 5441919
Edwin@aarlegebrs.nl 
www.gebrsvanaarle.eu   


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)