Les ventes de prunes reprennent à mesure que l'offre de variétés noires diminue jusqu'à la fin de la saison

La saison des prunes a déjà dépassé la moitié de sa durée à Badajoz, la principale zone de culture de ce fruit à noyau en Espagne. Les ventes commencent à reprendre après un mois de juillet difficile et les prix devraient rebondir dans les semaines à venir en raison de l'offre limitée de prunes noires.

« Actuellement, nous sommes entre 60 et 70 % de la saison, avec les mois d'août et de septembre encore à venir », explique José Aurelio García, gérant de la coopérative Explum, basée à Valdelacalzada, Badajoz.

Envasando Emballage

« Si les ventes ont bien démarré en début de saison, elles ont souffert à partir de juillet, comme c'est le cas ces dernières années pour les prunes noires. Aujourd'hui, la situation évolue favorablement et les ventes reprennent. La demande de Larry Ann est bonne, sachant que l'offre est moindre cette année », poursuit José Aurelio.

« En général, les variétés tardives sont récoltées avec environ une semaine de retard et Angeleno, variété de référence sur les marchés et pour laquelle on s'attend également à une moindre récolte, ne fera pas exception non plus. Il serait bon que les prix continuent à augmenter afin que la récolte de cette variété puisse commencer - dans environ 15-20 jours - à de bons niveaux de prix de marché. En général, il y aura un manque de prunes noires dans le dernier tiers de la saison. » 

En général, les prunes de cette année sont de plus petite taille que les années précédentes en raison, notamment, des effets de la sécheresse. « Cela signifie que la stratégie de vente est différente selon le client et le marché de destination. Les niveaux de sucre sont similaires ou même plus élevés dans certains cas. En fait, il y a des variétés qui ont été récoltées avec une peau plus pâle, en raison d'un retard de maturation dû aux températures élevées, mais avec un Brix plus élevé », explique le responsable de l'Explum.

Bien que les prix des prunes aient été légèrement plus élevés que l'année dernière, selon José Aurelio, il faut se demander s'ils compenseront l'augmentation des coûts pour les agriculteurs membres de la coopérative. « Les nectarines et les pêches ont eu des prix bien meilleurs en raison de la chute spectaculaire de l'offre. Bien que l'on puisse penser que la prune remplacera la pêche, la nectarine ou la pêche plate sur les étagères, cela ne s'est pas reflété dans les ventes jusqu'à présent, il est donc clair qu'il s'agit d'un produit avec une demande très spécifique. » 

La prune est un produit qui est généralement envoyé vers des destinations lointaines en raison de sa longue durée de conservation, « bien que cette année, il y ait eu moins d'expéditions à l'étranger parce que le prix des conteneurs et du fret a augmenté de façon spectaculaire. Selon le marché, le prix a même triplé », précise José Aurelio García.

Pour plus d'informations : 
José Aurelio García
Explum SC
Tél. : +34 924446338
Cell : +34 615289854
jagarcia@explumsc.com 
www.explumsc.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)