Selon une estimation de la National Farmers' Union (NFU), un syndicat agricole britannique, près de 70 millions d'euros de fruits et légumes ont été perdus au Royaume-Uni sur la première moitié de l'année. Une situation causée par le manque de main-d'œuvre nécessaire pour la récolte ainsi que la sécheresse.  

Un recrutement de travailleurs européens compliqué par le Brexit, et  la grande majorité des travailleurs Ukrainiens saisonniers sont pour la plupart bloqués chez eux. 

La NFU a donc demandé au gouvernement d'augmenter le nombre de visas pour répondre aux besoins de la filière et ainsi éviter de reproduire ce gaspillage alimentaire. 


Source : lefigaro.fr