Région de Basilicate

Récolte des agrumes : réduction de 30 % de la production attendue

Les chaleurs précoces et prolongées de mai/juin, aggravées par le manque de précipitations, ont entraîné une baisse des rendements en agrumes dans la région italienne de Basilicate. En effet, une pénurie de production est également prévue dans les autres principales régions productrices d'agrumes, comme les Pouilles, la Sicile et la Calabre. Actuellement, d'après ce que rapportent certains techniciens et agriculteurs, en Basilicate, la réduction moyenne de la production est estimée à environ 30 %.

C'est ce qu'explique Marco Vitelli, un agriculteur qui gère plus de 30 hectares d'agrumes, notamment des oranges et des clémentines, situés dans certaines communes de la province de Matera. « Les températures élevées du mois de juin, qui se sont maintenues pendant plusieurs semaines, ont aggravé le phénomène physiologique de la chute des fruits, provoquant la chute d'un plus grand nombre de fruits au sol. Au début de l'été, et donc pendant la phase de multiplication des cellules, nous avons eu des pics allant jusqu'à 42°. Au moins ici, il semble qu'il ait fait plus chaud en juin/juillet qu'en août, où les températures peu élevées et les pluies fréquentes ont donné aux plantes un aspect luxuriant. »


Marco Vitelli

« Mon catalogue variétal est très étendu et comprend des cultivars précoces et tardifs : ils sont plantés aussi bien à quelques kilomètres de la côte ionienne qu'à l'intérieur des terres, tous ayant en commun une réduction à deux chiffres des rendements. » Mais malheureusement, il ne faut pas négliger les cas encore plus dramatiques, où le rendement est même nul, surtout pour les « cultivars tardifs ».

« Compte tenu de la floraison exceptionnelle qui a eu lieu au printemps et en tenant compte de l'alternance de production commune à de nombreuses variétés, les perspectives de la nouvelle saison semblaient exceptionnelles, en termes de rendements. Aujourd'hui, cependant, les producteurs doivent revoir à la baisse les volumes prévus. Bien qu'au niveau commercial tout soit encore calme, du côté de la qualité et de la taille nous pensons que ce sera une très bonne année. Dans les mois à venir, nous devrons faire attention aux importations. Dans une période à caractère historique où le pouvoir d'achat des consommateurs est affaibli, les agrumes étrangers pourraient en effet être préférés aux agrumes italiens, pour la simple raison qu'ils sont plus compétitifs du point de vue des prix. »


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)