OP italienne Agricola Campidanese sur la saison des melons

« La météo est venue à notre secours cette année »

La récolte et la commercialisation des melons et des pastèques de la marque italienne Orto di Eleonora touchent à leur fin. Mais même en ces derniers jours d'août, la demande du marché reste élevée.

« Ça a été une excellente saison en termes de rendements et de ventes. La récolte a commencé tôt, dans les derniers jours de mai, et les ventes ont immédiatement généré des résultats satisfaisants. Au cours des mois suivants également, tout a continué à se dérouler sans problème », explique Salvatore Lotta (en photo ici), directeur commercial de l'OP Agricola Campidanese, l'organisation de producteurs sardes propriétaire de la marque.

« Les températures élevées ont largement contribué à faire de cette saison l'une des meilleures de ces dernières années pour l'association. Mais les attentes n'étaient pas élevées du fait de la situation macroéconomique et géopolitique. Avec le temps chaud, la consommation a augmenté de manière significative et les prix de la pastèque ont augmenté de 70 % et ceux du Cantaloup de 35 à 40 % par rapport à l'année dernière. Avec ce niveau de prix, les producteurs et les sociétés commerciales ont pu pousser un soupir de soulagement et faire face à l'augmentation des coûts du diesel, des emballages et des engrais, entre autres. »


Melons Majores

« Nous avons environ 85 % de la saison derrière nous », a poursuivi Lotta. « Nous allons continuer comme prévu jusqu'à la mi-septembre. Les chaînes de supermarchés européennes, comme celles de Suède, du Danemark, d'Autriche, des Pays-Bas et de Belgique, continuent également à passer des commandes, même si le temps est actuellement un peu moins clément. Certains produits, comme les traditionnelles mini pastèques, sont en voie d'épuisement, tandis qu'Eleonora, Gavina et Majores sont les protagonistes de cet été. »

« La pastèque s'en sort un peu mieux que le melon depuis le début de la saison, car pour le melon il y avait encore quelques obstacles en termes de commercialisation. Malgré des rendements à l'hectare plus faibles, la qualité des fruits était (et est) exceptionnelle en termes de taille, de douceur, de couleur et de texture. »

« Quoi qu'il en soit, la baisse de la consommation due à l'inflation était moins évidente dans les ventes de pastèques et de cantaloups par rapport aux autres fruits et légumes. En effet, les approvisionnements en provenance d'Europe ont été généralement plus faibles cette année. L'Espagne, en particulier, a mis moins de produits sur le marché. »

Pour plus d'informations : 
Agricola Campidanese
Via Doria, 5
09098 Terralba (OR)
Tél. : (+39) 0783 022959
info@agricolacampidanese.it 
lortodieleonora.com  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)