Eduard Schendel, OGZ Rhin-Main, à propos de la récolte actuelle :

« Mauvaise année pour les courges, faibles rendements également pour le maïs doux et les haricots verts »

Depuis trois semaines, les Hokkaido sont récoltées dans la région Rhin-Main. Mais une saison de commercialisation très faible se dessine, selon Eduard Schendel, membre du conseil d'administration et directeur des ventes de l'OGZ Rhein-Main. « Les courges n'intéressent personne en ce moment, ce qui est absolument compréhensible avec des températures diurnes de 38 degrés. En plus de cela, les rendements ne sont pas non plus particulièrement abondants en raison de la chaleur persistante, c'est pourquoi nous nous attendons à une année plutôt faible dans l'ensemble. »

OGZ Rhein-Main eG a étendu sa production à plusieurs reprises au cours de la dernière décennie et propose des courges comestibles conventionnelles et biologiques. Outre la variété Hokkaido disponible dans le commerce, la courge musquée est également récoltée.

« Surtout avec l'Hokkaido biologique, les prévisions de rendement semblent malheureusement très mauvaises, dans le conventionnel il y a eu suffisamment de marchandises jusqu'à présent. Dans l'ensemble, nous devons encore nous attendre à une fin de saison précoce en décembre, alors que nous pouvons normalement offrir des courges allemandes jusqu'en janvier. »

La culture des haricots verts en déclin
La culture nationale des haricots prend progressivement de l'ampleur. Schendel : « En ce qui concerne les haricots verts, nous sommes toujours en concurrence directe avec l'Espagne et le Maroc. Les rendements dans ce segment de produits sont aussi généralement assez mitigés, c'est pourquoi le produit se négocie à des prix assez élevés. Ces prix élevés sont indispensables, notamment en raison de l'importance de la main-d'œuvre nécessaire à la culture, afin de pouvoir couvrir les coûts. » Il ajoute que l'évolution de la culture nationale du haricot est également plutôt négative dans une perspective à long terme.


Le maïs doux est principalement commercialisé en flowpacks de 2 unités.

Maïs doux : des pertes de récolte massives 
Pour compléter l'offre de légumes d'été d'OGZ, le maïs doux est devenu un produit de base dans les épiceries nationales au cours de la dernière décennie. « Au départ, les rendements étaient plutôt encourageants, mais les conditions météorologiques ont eu un impact massif sur la récolte au cours des trois dernières semaines, de sorte que nous avons enregistré des pertes allant jusqu'à 25 % avec des prix élevés et stables. Comme pour les courges, les conditions actuelles laissent présager une fin de saison précoce à la mi-septembre. »

Contrairement aux haricots verts, la concurrence du maïs doux ne vient pas du sud de l'Europe, mais principalement des pays voisins. « Les produits autrichiens et hongrois sont principalement représentés sur les marchés de gros, et dans le commerce de détail alimentaire, les Pays-Bas sont un concurrent de poids. Néanmoins, les détaillants allemands s'efforcent de proposer des produits allemands pendant la saison nationale. D'une manière générale, toutefois, le grand boom semble être derrière nous, car la superficie cultivée est restée pratiquement la même ces dernières années. »

Images : Obst- und Gemüsezentrale Rhein-Main eG

Pour plus d'informations : 
Eduard Schendel
Obst- und Gemüsezentrale Rhein-Main eG
Raiffeisenstr. 2
64347 Griesheim
Tél. : 06155 8398 0
Fax : 06155 8398 17
eduard.schendel@ogz.de   
ogz.de        


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)