Jérôme Jury, ODG Qualité Fruit Plus

Une année de relance concluante pour l’abricot Label Rouge

La campagne des abricots Label Rouge est désormais terminée. Jérôme Jury, producteur d’abricots et président de l’ODG Qualité Fruits Plus revient sur cette année de relance du label : « La saison s’est plutôt bien passée malgré quelques aléas en production. Nous avons en effet été pénalisés en termes de volumes avec le gel de début d’année et la sécheresse estivale. Nous avons eu de grosses difficultés à subvenir aux besoins des vergers qui ont dû faire face à un déficit hydrique important, dépassant même ce que nous avions connu en 2003. Des variétés comme le Bergeron qui est sensible aux chaleurs ont été particulièrement impactées, avec un climat méditerranéen qui s’est étendu au-dessus de la vallée du Rhône ».

Des volumes impactés par les conditions météorologiques
Ces températures excessives couplées à un manque d’eau qui a perduré plusieurs semaines ont sans surprise eu un impact sur la production et donc sur le pourcentage d’abricots éligibles à la labellisation : « Pour pouvoir être performants, il faut avoir des vergers qui sont conduits spécialement dans le but d’obtenir le label Rouge. Nous avons surtout été déçus au niveau des calibres obtenus. Le label Rouge étant une certification très exigeante, nous nous sommes retrouvés avec un pourcentage d’abricots labellisables plus faible que ce que nous avions prévu ».

Un bon écoulement des stocks, des ventes fluides et une demande importante
Pourtant, malgré ces perturbations en production, cette campagne de relance aura été positive : « Il faut quand même avouer que toutes les planètes étaient alignées pour cette campagne de fruits à noyau. Une faible concurrence espagnole, un été très chaud qui a réellement dopé la demande, un taux de sucre particulièrement élevé et des prix soutenus. La Grande Distribution a elle aussi joué son rôle dans la réussite de la saison en s’engageant à mettre l’abricot en avant au bon moment, lors des pics de production. Ce qui prouve que l’AOP a bien effectué son travail. Cela a donc permis d’avoir un bon écoulement des stocks et des ventes fluides. Finalement, même si nous avons obtenu un potentiel de récolte moindre, nous aurons bien réussi à valoriser notre marchandise ».  

Un abricot Label Rouge qui a répondu à une réelle demande
En effet, malgré des prix qui auraient pu sembler élevés pour le consommateur, la demande pour l’abricot Label Rouge fut présente du début à la fin de la saison : « Nous avons eu peur que les prix relativement soutenus empêchent le consommateur de trouver encore une valeur ajoutée à l’abricot Label Rouge. Pourtant, la demande des clients présents dès le début de la saison a été constante jusqu’à la fin, ce qui prouve que le produit a été bien perçu par le consommateur final et qu’il répond à un réel besoin. Nous avons eu un écoulement régulier, avec quelques déceptions de pas pouvoir satisfaire toutes les demandes à cause d’un manque de produits. Car le fruit se récoltant à maturité optimale sur l’arbre avec un délai d'expédition de 5 jours maximum après la récolte, nous sommes obligés de travailler à flux tendu. Les distributeurs ont également apprécié notre barquette carton et les retours de manière générale ont été très positifs. Pour une année de relance, les résultats sont donc concluants ».

Pour plus d’informations :
Jérôme Jury
ODG Qualité Fruits Plus
Jerome.jury@wanadoo.fr

Anne-Lise Chaussabel
anne-lise.chaussabel@drome.chambagri.fr


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)