Wim Bijl, Bijl's Fruit :

« Nous devons faire les gains d'une année en quinze jours »

La récolte des poires Conférence a commencé beaucoup plus tôt que d'habitude chez Bijl's Fruit. « Nous avons commencé le 20 août avec 55 personnes. La récolte s'annonce bonne : nous avons beaucoup de belles et grosses poires », explique Wim Bijl. « C'est une bonne chose car les grosses poires sont très demandées sur ce marché. La sécheresse se traduit par une abondance de petites poires, ce qui garantit une forte demande pour les gros calibres. »

Actuellement, c'est l'effervescence dans cette entreprise néerlandaise. « C'est deux semaines où l'on met tout en œuvre parce qu'il faut rattraper les gains de l'année dans cette quinzaine. Avant, c'était quelque chose qui vous rendait fou, mais aujourd'hui, on baisse la tête et on s'y met. La récolte a commencé très tôt cette année. »

« Les poires étaient en pleine floraison le 10 avril, puis 140 jours plus tard, les fruits étaient complètement développés et prêts à être cueillis. Cela doit être fait rapidement car vous avez 14 jours pour les mettre en caisse. Heureusement, le temps joue le jeu ; la semaine dernière, il faisait si chaud que c'était impossible. Maintenant, il fait beau », explique Wim.

Lui et son équipe de 55 personnes sont à pied d'œuvre chaque jour, veillant à ce que tous les poiriers soient vides. « Quarante-quatre personnes récoltent, les autres s'occupent de l'approvisionnement et de l'enlèvement. Il faut s'assurer que l'on est bien préparé. Par exemple, les machines doivent être en parfait état avant de commencer la récolte. Un seul pépin et tout s'arrête, ce qui fait perdre un temps précieux. C'est notre force, même si tous les acteurs du secteur ne sont pas aussi bien préparés. »

Après leur cueillette, les poires vont en chambre froide le jour même, pour être refroidies à 0°C dans les 12 heures. « Nous les vendons généralement à partir de là, toute l'année. La saison dernière, nous avons continué jusqu'en juillet, mais je doute que nous y arrivions cette année. Beaucoup de poires ont été endommagées par la grêle, donc nous les vendrons plus tôt. Vous ne voulez pas vous retrouver avec des poires de seconde zone à la fin de la saison. Elles ne se vendront pas, car à ce moment-là, tout le monde ne veut que de la qualité supérieure », poursuit Wim.

Le temps orageux qui a balayé les Pays-Bas fin juin a gravement affecté le producteur, qui possède environ 25 hectares de poires Conférence. « Malheureusement, nous avons subi de nombreux dégâts dus à la grêle, ce qui ne facilite pas les choses. Nous sommes déjà dans un marché très inhabituel avec des prix de revient en constante augmentation et des ventes difficiles. »

« Nous envoyions normalement une grande partie des fruits en Russie, mais c'est évidemment difficile maintenant. Nous ne pouvons pas tout écouler en Europe occidentale, il y a tout simplement trop de ces poires sur le marché. Nous vendons tout par l'intermédiaire de Service2Fruit, et cela part ensuite en Pologne, en Italie, en Scandinavie, mais aussi beaucoup en France et en Allemagne », explique M. Bijl.

Selon lui, la nouvelle récolte arrive, heureusement, sur un marché propre. « Il y avait beaucoup de poires à un moment donné, mais le marché s'est vidé. C'est un point positif car, sinon, cela reste un commerce difficile. Aujourd'hui, il faut donner le meilleur de soi à 100 % pour livrer un produit parfait, il n'y a plus de place pour l'erreur. Le marché est trop difficile pour cela. »

« Avec ces poires de beau calibre, je suis globalement confiant pour une bonne saison. Tout va bien se passer. Avec les petits calibres, j'ai peur, ça ne va généralement pas marcher. En Espagne et en Italie, il y a déjà beaucoup de petites poires à cause du climat ; il n'y a plus de place pour celles-ci. Il faut donc essayer de se démarquer, ce à quoi nous nous consacrerons toujours pleinement », conclut Wim.

Pour plus d'informations :
Wim Bijl
Bijl's Fruit
10 Oosthoek
3265 LE, Piershil, NL
Tél. : +31 (0) 186 691 466
info@bijlsfruit.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)