Les importations totales d'agrumes de l'UE enregistrent une baisse de 7,4 % au cours du premier semestre 2022

La saison espagnole des agrumes se rapproche de plus en plus et, comme chaque année, les importations de fruits en provenance de pays tiers restent dans le collimateur du secteur. Au mois d'août qui vient de s'achever, le gouvernement sud-africain a surpris par une communication publique avertissant du blocage de 2 000 conteneurs d'agrumes sud-africains dans les ports du Danemark, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, des Pays-Bas, du Portugal, de l'Espagne et de la Suède car ils n'avaient pas été soumis à un traitement par le froid, en vigueur dans l'UE depuis le 24 juin.     

Dans la même communication officielle, le gouvernement sud-africain a assuré « avoir conclu un accord avec la Commission européenne pour que ces 2 000 conteneurs soient débloqués et entrent dans l'Union après avoir subi un traitement par le froid dans les ports européens où les agrumes ont été retenus. » Les premiers pays à l'accepter auraient été les Pays-Bas et l'Italie, selon la même communication, comme l'a souligné la députée européenne Inma Rodríguez-Piñero dans une question à la Commission européenne sur cet accord.

Mais le dernier rapport de la surveillance renforcée des importations d'agrumes par l'UE, publié il y a tout juste deux jours par le ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation (MAPA), révèle que les importations totales d'agrumes dans l'UE ont enregistré une baisse de 7,4 % en glissement annuel au premier semestre 2022, pour un total de 742 894 tonnes, et de 4,6 % par rapport à la moyenne des cinq années précédentes.

Les agrumes les plus importés par le marché de l'UE ont été les mandarines, avec 41 % du total, dont la part a dépassé celle des oranges (35,4 %).

Tous les agrumes, à l'exception du citron, qui a connu une augmentation significative, ont diminué par rapport à 2021. Malgré le fait que les principaux pays fournisseurs ont diminué leurs expéditions, les augmentations en Turquie (+36,9 %) et en Argentine (+36,4 %) se distinguent, tandis que l'Afrique du Sud a enregistré une légère augmentation de ses expéditions entre janvier et juin 2022 de 0,7 %.

Pour la saison 2021/22, de septembre 2021 à juin 2022, 1 462 130 t ont été importées, ce qui est très similaire à la saison 2020/21 (+0,1 %) et à la moyenne (+0,4 %). A partir de novembre, les quantités importées ont sensiblement baissé, même si au mois de juin, elles étaient supérieures de 10 % à la moyenne de ce mois, précise le MAPA.

Oranges
L'étude des importations d'oranges s'étend au mois de juillet. Au cours des sept premiers mois de 2022, 293 658 t ont été importées, soit une diminution de 34 % (-151 400 t) par rapport à 2021 et de 32 % (-138 200 t) par rapport à la moyenne.

Tous les pays connaissent une forte baisse, tant par rapport à l'année 2021 que par rapport à la moyenne. L'Égypte, principal fournisseur de la période avec 74 % du total, a enregistré une baisse significative de 29,6 % par rapport à la saison précédente. Dans le cas de l'Afrique du Sud, la baisse a été de 66,3 %, et le Maroc a vu ses expéditions chuter de 59 % par rapport à la moyenne.

Au cours de la saison 2021/22 (septembre 2021/juillet 2022), 629 556 t ont été importées, soit des baisses de 16,1 % et 16,7 % (-126 500 t) par rapport à la saison précédente et à la moyenne.

Petits agrumes
De janvier à juin 2022, 224 402 t de petits agrumes ont été importées, soit une baisse de 6 % (-14 400 t) par rapport à la même période en 2021, bien qu'elle ait augmenté par rapport à la moyenne de 9,1 % (18 800 t).

Le principal fournisseur du premier semestre 2022 a été le Maroc, avec 35 % du total, augmentant sa part par rapport à la moyenne de 12,8 % (+9 000 t). La Turquie, en revanche, a augmenté ses contributions de 56,5 % et l'Égypte de 47,2 %.

Au cours des dix mois de la saison 2021/22 (sept/juin), 376 155 t ont été importées, soit 8,2 % (+28 500 t) de plus que la saison dernière et +22,11 % (+68 000 t) de plus que la moyenne.

Le Maroc est le premier fournisseur de la période avec une part de 34,3 %, bien qu'il soit en hausse de 16,9 % (+18 700 t) par rapport à la moyenne. L'Afrique du Sud, quant à elle, a progressé de 79,6 % (+32 700 t), augmentant sa part de 6,3 points.

Citrons
Au cours des six premiers mois de 2022, 159 490 t de citrons ont été importées par l'UE, soit 104 % (+81 300 t) de plus que les importations de l'année dernière à la même période, et +63,5 % (69 900 t) de plus que la quantité moyenne des cinq années précédentes. Des augmentations mensuelles significatives ont été enregistrées, en particulier au cours des mois de mai et juin.

La Turquie a été le principal fournisseur au cours de cette période avec une part de 43,4 %, suivie de l'Afrique du Sud (28,8 %) et de l'Argentine (24,7 %). Le pays eurasien a augmenté ses quantités de 91,9 % (+33 100 t) par rapport à la moyenne, l'Afrique du Sud de 71,4 % (+19 100 t) et l'Argentine de 37,5 % (+10 700 t).

Pour les dix mois de la campagne 2021/22, entre septembre 2021 et juin 2022, 303 559 t ont été importées, soit 67,5 % (+122 400 t) de plus que durant la même période de l'année précédente, et +46,2 % (+96 000 t) de plus que la moyenne. Au cours de cette période, les expéditions en provenance d'Afrique du Sud ont augmenté de 108,7 % (+45 400 t).

Pomelos
Enfin, au cours des six premiers mois de l'exercice 2022, 106 710 tonnes de pomelos ont été importées, ce qui représente une diminution de 19,3 % (-25 500 tonnes) par rapport à l'année dernière, et de 20,1 % (-26 900 tonnes) par rapport à la moyenne.

De septembre 2021 à juin 2022, 194 226 t ont été importées, soit une baisse de 29 %, tant par rapport à 2021 qu'à la moyenne (-80 000 t).

Vous pouvez consulter le rapport complet plus en détail ici.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)