Biennale de l'endive les 7 et 8 octobre

« Le marché de l'endive offre toujours plus de perspectives que de risques »

Après quatre ans d'absence, la 25e édition de la Witloofbiënnale (biennale de l'endive) aura lieu les 7 et 8 octobre. La dernière édition avait eu lieu aux Pays-Bas (Etten-Leur). Cette année, elle se rendra à Kampenhout, en Belgique. « Plus précisément, au chicory museum. Il s'agit d'un centre expérimental récemment ouvert, où tout tourne autour de l'endive en général », explique Luc Vanoirbeek du VBT.


La galerie du Musée. 

Le centre de conférence ultramoderne abrite tout ce que vous pouvez imaginer en matière d'endive. « Un tel événement vise toujours un double objectif. Tout d'abord, les gens peuvent se rencontrer et partager leurs expériences. Les parties prenantes viennent de toute l'Europe, et parfois même de plus loin, pour partager un verre ou deux. La première de ces deux journées comprendra plusieurs conférences sur la culture, les superficies, les prix et l'import/export. »

« Nous travaillons à faire de tout cela une réalité. Il y a, bien sûr, plusieurs évolutions politiques (comme le Green Deal ou la stratégie de la ferme à la fourchette) que nous aborderons. La recherche dans le secteur est également un sujet crucial. La culture de l'endive fait l'objet de nombreuses recherches, qu'il s'agisse de l'agriculture de précision ou de la robotisation. Cela sera mis en avant lors de la biennale », précise Luc.


La serre BelOrta

La deuxième journée du programme est de nature un peu plus pratique. « Nous allons visiter deux entreprises avant de terminer au centre pratique de Herent. Plusieurs stands permettront aux fournisseurs de présenter les innovations du secteur. Pendant les deux jours, nous aurons également accès à la serre BelOrta. Cette serre mobile fait également office de camion-restaurant. Nous l'utiliserons pour montrer aux visiteurs la beauté, la tendance et la polyvalence de l'endive. »


Musée de l'endive De Krop

Le produit a connu des difficultés ces dernières années, sa popularité déclinant depuis un certain temps. « C'est un beau produit avec de nombreuses utilisations. Mais il faut faire des efforts considérables pour le faire découvrir aux nouvelles générations. Il existe déjà plusieurs initiatives dans ce domaine en Europe », poursuit Luc.

« Cet événement souhaite évidemment aussi y contribuer. Nous voulons faire découvrir le monde de l'endive aux jeunes. Seuls 6 % des cultivateurs européens ont moins de 35 ans. C'est beaucoup trop peu ; le secteur devra y remédier et trouver des moyens de motiver les jeunes. »

La biennale de l'endive met pourtant l'accent sur les aspects positifs. « Il n'y a absolument pas lieu de se plaindre. C'est le moment de considérer les opportunités du secteur, qui sont encore bien plus nombreuses que les risques. N'oublions pas que des objectifs comme le Green Deal et le programme de la ferme à la fourchette soulèvent de nombreuses questions. Cependant, la volonté de produire davantage d'aliments à base de plantes est au cœur de ces enjeux, et notre secteur a déjà une réponse toute prête. C'est donc merveilleux de se retrouver enfin et de travailler à un avenir radieux », conclut Luc.

Pour plus d'informations ou pour s'inscrire :
Luc Vanoirbeek
Witloofbiënnale 2022
www.witloofbiennale.eu


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)