Pere Meya, directeur de Saborum :

« Nous pouvons fièrement affirmer que la demande est supérieure à l'offre »

Bien que le projet Saborum, de la société Ametller, soit né initialement pour approvisionner ses supermarchés avec sa propre production de légumes à maturation optimale tout au long de l'année à Almeria et Grenade, il est parvenu à augmenter le nombre d'achats répétés de ses clients pour des produits tels que les spécialités de tomates. Le projet, qui a fonctionné avec succès dans les magasins spécialisés, est en train d'être reproduit dans les grands supermarchés d'autres chaînes qui le réclament de plus en plus. Si le projet a démarré avec 800 000 kilos, sa production se situe aujourd'hui entre 18 et 20 millions de kilos par an.

« Saborum est né pour satisfaire le consommateur, à savoir notre client final. Ce n'est pas facile en raison de la grande diversité des produits de base sur le marché, qui se cannibalisent les uns les autres et qui se livrent une concurrence féroce en termes de volume et de prix », explique Pere Meya, directeur et fondateur du projet Saborum. La tomate, par exemple, est un produit dont le prestige a été remis en question lorsqu'il a commencé à être produit en masse pour la grande distribution. Aujourd'hui, la tomate représente environ 80 % de ce projet, bien que le groupe continue à produire d'autres légumes, comme la courgette, l'aubergine, le poivron et le concombre, qu'il fournit aux magasins Ametller Origen.

« En nous appuyant sur notre expérience avec Ametller Origen, qui compte actuellement plus de 130 points de vente, nous avons vu que nous pouvions nous différencier de la concurrence avec des spécialités de tomates. En Espagne, elles sont généralement astreintes, comme la RAF, très savoureuse, mais avec une peau plus épaisse. Nous recherchons des spécialités ayant du goût pour toucher un plus grand volume de consommateurs et nous permettant de développer nos activités d'exportation. Notre premier succès a été une tomate rose, charnue, pleine de saveur et agréable au palais appelée TIP TOP. Ces attributs incitent les consommateurs à la racheter », explique Pere Meya.

« Pour y parvenir, nous avons commencé à collaborer avec plusieurs semenciers pour trouver des variétés qui parviennent à créer des émotions chez le client final. Nous disposons déjà de quatre variétés propres, dont certaines sont exclusives au niveau national et dont la demande ne cesse de croître. Actuellement, nous avons plus de 100 variétés en cours de recherche, des cerises de différentes formes et couleurs, des variétés traditionnelles telles que la tomate en grappe ou la cœur de bœuf ainsi que de nouveaux concepts de tomates trop nombreux pour que nous puissions les compter. »

Selon le directeur de Saborum, la réussite du projet n'est pas possible sans une collaboration étroite avec les cultivateurs et sans une équipe enthousiaste. « Je suis fière d'avoir une équipe de personnes enthousiastes et qui croient en ce projet, cela nous rend plus forts. Nous travaillons main dans la main avec les cultivateurs, avec un contrôle continu. Nos tomates cultivées avec de bonnes pratiques et une bonne gestion de l'irrigation sont un délice. Nous voulons fournir une qualité maximale et cela ne peut se faire qu'avec l'engagement de toute la chaîne pour satisfaire le consommateur final, tout en générant une bonne marge et en aidant à retrouver le prestige de la catégorie des tomates. »

« Il faut toujours récolter au point optimal et rendre la logistique plus rapide. Ce modèle de travail a été un succès dans les magasins spécialisés mais nous avons réussi à l'extrapoler à la grande distribution. Et le fait est que, en faisant les choses bien, on peut faire des choses très complexes en plus grande quantité », affirme Pere Meya. « À l'heure actuelle, nous pouvons dire fièrement que la demande est supérieure à l'offre. En plus de vendre 45 % de notre production dans nos magasins Ametller Origen, le reste part vers d'autres chaînes nationales et d'autres pays européens. »

« Les zones de production sont situées en des points très précis de Catalogne, Murcie, Almeria et Grenade, qui offrent les meilleures conditions climatiques pour une production tout au long de l'année. En outre, après avoir testé d'autres zones géographiques pendant les mois d'été, nous avons intégré le Portugal. Son climat atlantique en fait un véritable paradis pour les tomates en été. Nous prévoyons d'y augmenter les volumes de 30 % cette année, à la fois pour la vente dans les chaînes locales et pour notre approvisionnement dans toute l'Europe. »

De cette manière, Saborum assure un approvisionnement de 365 jours par an, avec les mêmes paramètres de qualité. « Nous vendons ces tomates sous la marque TIP TOP, que nous voulons être la marque de référence dans la catégorie des tomates. Nous voulons créer notre propre « ferme de tomates » avec des spécialités de qualité supérieure regroupées sous une seule marque et vendues sur les marchés espagnol et européen ».

Pere Meya, directeur de Saborum, souligne également qu'il est très important que les consommateurs renouvellent leurs achats, mais qu'il est également nécessaire que le prix du produit soit raisonnable. « En tant que détaillants professionnels, nous devons optimiser les coûts au maximum afin d'offrir à tous les clients le meilleur produit possible à un prix abordable. »

Enfin, Pere Meya indique qu'il souhaite également ouvrir une ligne pour le canal Horeca afin de fournir des tomates de qualité supérieure au secteur de la restauration et qu'il est très heureux de participer pour la première fois au salon Fruit Attraction et de pouvoir présenter ses tomates sur le stand.

Pour plus d'informations :
Pere Meya
Saborum Origen SL
pmeya@saborum.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)