Sergio Orobal, Catman Fresh :

« La demande de mandarines Satsuma est supérieure à l'offre en ce moment »

La saison des mandarines espagnoles a commencé au cours de la deuxième semaine de septembre avec les premières Iwasaki et Okitsu. Suivra la Owari dans environ 2 ou 3 semaines, de la famille des Satsuma, qui fait déjà l'objet d'une bonne demande étant donné leur faible disponibilité. Pendant ce temps, l'arrivée des clémentines est retardée par le manque de coloration.

« En raison des faibles rendements économiques obtenus ces dernières années, de nombreux producteurs ont décidé d'arracher leurs plantations de Satsuma précoce. Bien qu'ils aient eu beaucoup d'opportunités au Royaume-Uni, celui-ci a été progressivement abandonné et ils sont maintenant principalement destinés aux pays scandinaves », commente Sergio Orobal, directeur de Catman Fresh, basé à Pilar de la Horadada, Alicante. « Cette année, cependant, avec moins de plantations et des rendements à l'hectare plus faibles, les satsumas se portent bien et la demande dépasse l'offre pour le moment », ajoute-t-il.

D'autre part, la maturation des premières clémentines Marisol, Clemenrubi et Oronules est retardée et des volumes plus faibles sont attendus pour cette saison, comme c'est le cas pour le reste des variétés de clémentines et de mandarines, à l'exception de la variété Clemenules.

« De manière générale, nous sommes confrontés à une saison avec de faibles rendements à l'hectare. Nous constatons que la baisse de la production d'agrumes est plus importante que ce que les chiffres indiquent, ce qui est très visible pour les clémentines précoces comme les Oronules, qui sont beaucoup moins nombreuses cette année. Seule la variété Clemenules gagne en volumes - entre 8 et 10 % - par rapport à la forte baisse qu'elle a connue la saison dernière en raison des effets de cotonet sud-africain ainsi que de la grêle », explique Sergio Orobal. « Il convient de souligner que les traitements contre le cotonet cette année ont été positifs pour contrôler ce ravageur, mais d'un autre côté, ils ont également éliminé les prédateurs naturels d'un autre ravageur connu sous le nom de « l'araignée », qui affecte les zones de production de clémentines à Castellón et augmente notoirement les coûts de traitement sur le terrain. » 

Sergio Orobal, directeur de Catman Fresh, accompagné de sa collègue du service commercial, María C. García, à Fruit Attraction 2021

« D'autre part, les gros calibres seront également rares cette année, tant pour les clémentines que pour le reste des agrumes, car l'été très chaud et sec a paralysé la croissance des fruits. Dans le cas des oranges, l'Andalousie étant la principale zone de culture en Espagne, les restrictions d'irrigation dues à la baisse alarmante des réserves d'eau signifieront qu'il sera difficile de trouver des lots de grande taille. » 

« Bien que nous ayons déjà une demande et des appels pour commencer avec les premières clémentines, la couleur de la peau n'est pas encore suffisante en raison du manque de froid pendant les nuits et les fruits ont du mal à se déverdir, nous nous attendons donc à ce que les premiers volumes soient retardés d'au moins une semaine. Les clémentines précoces, comme les Satsuma, ne sont pas en concurrence directe avec les lignes de mandarines Premium d'outre-mer, mais sont destinées à des marchés de qualité plus standard », explique le directeur de Catman Fresh, qui a de bonnes attentes pour sa propre variété de mandarine Queen de mi-janvier à fin mars. « Elle devient de plus en plus populaire et demandé. » 

En 29 años no se ha visto una campaña de clementina como la actual”

L'un des principaux défis, pour Sergio Orobal, réside dans l'augmentation des coûts et la manière dont ils seront répercutés sur les prix. « Les coûts de production et de manutention ont augmenté de 25 à 30 % et nous devons augmenter les prix de vente pour que les producteurs et les vendeurs puissent être rentables. D'autre part, il y aura beaucoup de pression de la part des chaînes de supermarchés qui craignent une baisse de la consommation due à l'effet de l'inflation et voudront assurer des prix bas dans leurs rayons pour ne pas perdre de ventes. » 

Les expéditions vers les pays hors de l'UE seront également plus difficiles cette année, notamment en Amérique du Nord. « Les coûts de fret ont explosé pour les conteneurs à destination du Canada ou des États-Unis. Il y a moins de deux ans, le fret pour envoyer un conteneur à Toronto depuis Valence coûtait environ 5 000 euros. La saison dernière, il est passé à environ 8 000 euros et cette année, il est déjà de 14 500 euros, ce qui rend le prix beaucoup plus cher pour le client final et nous rend moins compétitifs par rapport aux agrumes californiens pour lesquels le transport routier n'est pas devenu aussi cher. La saison des agrumes s'annonce compliquée », conclut le directeur de Catman Fresh.

 

Pour plus d'informations : 
Sergio Orobal
Catman Fresh 
Camino de Iryda, s/n
03190 Pilar de la Horadada (Alicante)
Tél. : +34 966 747 902
sergio@catmanfresh.com 
www.catmanfresh.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)