La Unió de Llauradors :

Une baisse de plus de 55 % de la récolte de kaki de Valence est prévue

L'organisation agricole La Unió de Llauradors a signalé que « les prévisions pour la saison du kaki indiquent que la récolte pourrait chuter de 55 % en moyenne et que les producteurs pourraient perdre plus de 50 millions d'euros par rapport à l'année dernière qui n'était déjà pas bonne. En juin, on prévoyait une réduction de 35% par rapport à une récolte normale, mais après l'été, il a été confirmé que la récolte sera encore plus faible, avec une moyenne de 55 % de moins, dans certaines zones 60 % de moins et même dans la Vall d'Albaida la baisse de production pourrait atteindre 75 %. » 

« Bien que le prix des premières ventes soit légèrement supérieur à celui de la saison dernière, il ne compensera ni l'énorme réduction de la récolte ni l'augmentation exorbitante des coûts de production. Face à ces prévisions d'une récolte beaucoup plus faible, différents opérateurs commerciaux tentent d'accélérer l'achat des fruits sur le terrain. Les premiers prix proposés se situent en moyenne entre 0,34 et 0,40 €/kg, soit seulement 14 % de plus que la saison dernière à la même époque. Dans ce contexte, La Unió conseille aux producteurs d'être prudents, de ne pas se précipiter pour vendre et, en tout état de cause, de demander un contrat écrit afin de disposer de garanties juridiques en cas d'éventuelles ruptures unilatérales du contrat. » 

« Les raisons de cette forte baisse de la production de kaki dans la région de Valence sont diverses. Les gelées de printemps (fin avril) qui ont provoqué la chute de nombreuses fleurs et fruits en sont une des principales. Néanmoins, le temps de cette année a également permis de réduire l'incidence du cotonet dans les champs, mais les producteurs demandent de ne pas baisser la garde. » 

« Outre les conditions météorologiques, il faut ajouter à ce déclin l'abandon croissant des champs en pleine production en raison des prix bas de ces dernières années. Selon les dernières données disponibles, la quantité de plants de kaki reproduits l'année dernière par les pépinières agréées a été réduite de 4 % par rapport à l'année précédente, et si on la compare à 2015, la réduction est de près de 80 %. Les causes climatiques ont déjà généré une série de problèmes avec le système d'assurance actuel pour cette culture, car tous ces dommages ne seront pas couverts par l'assurance et seuls ceux qui sont clairement causés par le gel seront couverts. »


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)