Sergio Narváez, directeur commercial ail et carottes chez Los Rancheros :

« L'ail égyptien, moins cher, a gagné du terrain sur l'ail espagnol et mexicain »

L'ail a positionné le Mexique parmi les plus grands exportateurs du monde. En 2020, selon les chiffres partagés par l'agence statistique de la FAO, il s'est classé au septième rang des exportations mondiales avec l'envoi de plus de 15 800 tonnes, après que dans la période 2015-2019, selon les informations fournies par le Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural, il s'est classé au neuvième rang des exportateurs.

« Le Mexique a une superficie de plantation d'ail de 7 000 à 8 000 hectares de différentes variétés. Zacatecas est l'État qui compte le plus grand nombre d'hectares en production, environ 3 500 à 4 000, suivi de Guanajuato, Baja California, Sonora et Aguascalientes, bien que l'ail soit cultivé presque partout dans le pays », explique Sergio Narváez, directeur commercial chez Los Rancheros, une entreprise mexicaine de troisième génération qui se consacre à la culture et à la commercialisation, l'ail étant son principal produit. « À Los Rancheros, nous acheminons environ 4 000 à 4 500 tonnes d'ail issu de la production conventionnelle et biologique par saison, dans ses différentes présentations : frais, pelé, noir et en pâte. Pour nous, le marché intérieur représente 70 % de nos ventes, tandis que les 30 % restants sont destinés à l'exportation, nos principaux marchés de destination étant les États-Unis et le Brésil, lorsqu'il existe une demande dans ces pays. » 


Don Sergio Narváez au centre de la photo

« Au Brésil en particulier, la demande d'ail mexicain a baissé en raison de l'augmentation de la production nationale, mais aussi de l'augmentation des importations d'ail en provenance de pays méditerranéens comme l'Égypte. En fait, les bas prix de l'ail égyptien ont principalement déplacé l'ail espagnol du marché brésilien, mais aussi l'ail du Mexique », commente l'ingénieur Sergio Narváez. « À mon avis, la qualité de l'ail espagnol et mexicain est meilleure que celle du produit égyptien, mais parfois les marchés sont davantage régis par le prix que par des critères de qualité. » 

« Chez Los Rancheros, nous nous engageons à fournir à nos clients des produits qui répondent aux normes de qualité les plus strictes, nous utilisons des systèmes agricoles basés sur les bonnes pratiques biologiques et nous disposons de différentes certifications pour la culture de l'ail, telles que USDA ORGANIC, GlobalG.A.P. et le certificat pour l'agriculture biologique en Europe. » 

Les débuts de Los Rancheros, qui vend de l'ail épluché, principalement destiné à l'exportation vers les États-Unis, de l'ail noir et de l'ail biologique, remontent à 1986, lorsque l'entreprise a exporté ses trois premiers conteneurs vers les États-Unis. « Il y a 15 ou 16 ans, notre principale destination d'exportation était l'Union européenne, lorsque l'Espagne semait 5 000 hectares et non les 30 000 d'aujourd'hui, mais en raison de l'augmentation de la production espagnole, ce n'était plus une option de marché pour Los Rancheros. » 

« En plus de la production propre de l'entreprise qui se trouve à Zacatecas et Aguascalientes, nous importons des produits du Chili, notre principale source d'importation avec laquelle nous commencerons à travailler en décembre, des États-Unis, du Pérou et de l'Argentine. Les pays d'Amérique du Sud nous permettent d'avoir des produits frais en contre-saison et ainsi d'alimenter la demande intérieure, bien que la balance commerciale de l'entreprise entre les importations et les exportations soit plus ou moins équilibrée. » 

« En fait, en ce moment, nous sommes au milieu d'une campagne d'exportation d'ail frais vers les États-Unis, avec des prix allant de 25 USD/boîte de 30 livres pour les plus petits calibres à 40 USD/boîte pour l'ail de catégorie 1 de gros calibre », explique le directeur des ventes. « Il s'agit d'un prix normal pour le produit, même s'il faut se rappeler que pendant la pandémie, une boîte valait jusqu'à 60 dollars. Cette année a été marquée par un printemps et un été très chauds avec très peu de pluie, ce qui signifie que l'ail a mûri tôt et que les tailles ont été plus petites que la normale. »

Pour plus d'informations : 
Los Rancheros
Abraham González 501, Jardines de Pabellón
Pabellón de Arteaga, Mexique
Tél. : +52 01 (465) 958 0111
http://losrancheros.com.mx


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)