Manuel Ayllón, Hortícola Flora :

« Cette saison, il y aura beaucoup moins de patates douces disponibles sur le marché »

Comme l'explique Manuel Ayllón, la saison espagnole de la patate douce commence dans le Sud, marquée par une contraction générale de la production. « Cette saison, à Hortícola Flora, nous avons réduit de 30 % la surface cultivée en patate douce biologique et nous prévoyons une production estimée entre 5 000 et 5 500 tonnes. » 


Manuel Ayllón

« La production de cette année est marquée par une forte augmentation des coûts de production d'environ 25 %. De plus, les rendements de production sont inférieurs de 20 % à ceux de l'année dernière en raison des différentes vagues de chaleur que nous avons subies tout au long de l'été et qui n'ont pas permis aux cultures de se développer dans les meilleures conditions. En revanche, la récolte a été retardée de plus d'un mois par rapport aux années précédentes. » 

« Un autre facteur déterminant est l'augmentation du prix des locations, car de nombreux producteurs d'autres provinces et qui pratiquent d'autres types de cultures demandent des terres agricoles dans la région de Cadix où nous nous trouvons, la seule région qui n'a pas connu de graves restrictions d'eau pendant l'été. » 

« Dans les prochaines semaines, je pense que de nombreux agriculteurs du sud de l'Espagne vont commencer à proposer des patates douces. De plus, certains pays d'Europe vont se lancer dans la production locale. Tout cela va entraîner une augmentation de l'offre, même si, en général, les marchés sont très bien orientés car il y a beaucoup moins de volumes disponibles pour cette saison », précise Manuel, « et les récoltes plus précoces sont normalement bien acceptées en termes de prix. » 

« Nous attendons de confirmer la disponibilité de l'eau pour commencer à semer des carottes » 
Hortícola Flora est née en 2013 à Arcos de la Frontera, de la main d'une famille d'agriculteurs ayant plus de 40 ans d'expérience qui, en 2008, a commencé son parcours dans l'agriculture biologique, segment dans lequel l'entreprise est spécialisée. Actuellement, ils cultivent près de 400 hectares certifiés en production biologique et, depuis 2019, ils disposent de leurs propres installations pour sélectionner, laver et emballer les légumes biologiques, où ils ont mis en œuvre des protocoles de qualité et de sécurité alimentaire tels que Global Gap, Grasp, Tesco, IFS et BRC.

Bientôt, Hortícola Flora devra commencer à semer des carottes, un autre des principaux produits de l'entreprise, qui a malheureusement connu en 2022 une saison « désastreuse », souligne Manuel Ayllón, au cours de laquelle les coûts de production n'ont même pas pu être couverts. « Nous sommes actuellement dans un état d'incertitude car nous attendons des nouvelles concernant les restrictions d'eau. Le niveau des réserves d'eau est inférieur à 30 %, nous pensons qu'il y aura des restrictions, mais nous n'avons pas été informés pour le moment. C'est quelque chose qui nous donne mal à la tête car nous devons semer nos carottes dans ces semaines pour les récolter fin mars et début avril. » 

« Notre idée initiale est de semer environ 100 hectares, mais nous attendons de confirmer la disponibilité de l'eau. Le marché de la carotte biologique en Espagne est assez petit. Nous travaillons à 99 % pour l'exportation et nous avons des carottes biologiques disponibles surtout entre février et juillet, bien que ce soit en avril, mai et juin que les pays européens demandent des produits. » 

Avec les patates douces, les carottes et les betteraves sont les principaux produits de l'entreprise. « En ce qui concerne la patate douce biologique, nous travaillons avec des grossistes, des distributeurs de produits biologiques et des supermarchés. Tandis que pour la carotte et la betterave biologiques, nous travaillons principalement en vrac pour des conditionneurs en Europe, bien que nous travaillions également avec des emballages pour certaines chaînes. » 

« En Europe, j'ai cru comprendre que l'été chaud et la forte sécheresse ont considérablement réduit les rendements des cultures de carottes biologiques. De plus, il semble que l'augmentation des coûts énergétiques rendra plus difficile la conservation des carottes européennes en chambre froide pendant une longue période en raison des coûts de stockage. » 

« En fait, au cours des dernières semaines, nous avons reçu pas mal de demandes de programmation de semis de carottes bio pour une récolte au printemps 2023, dont certaines pour la mi-mars, ce qui n'est pas très habituel si l'on tient compte du fait qu'en 2022, le marché a commencé à bouger début mai. De notre point de vue, nous devons être prudents face à cette situation et programmer les volumes de manière raisonnable, nous savons qu'il est très difficile de prévoir en automne, pendant la période des semis, quelle sera la demande de carottes biologiques pour le printemps. » 

« Nous avons également reçu des demandes de prix fixes, mais nous ne pouvons pas fixer un prix à long terme sans connaître les rendements des cultures, l'incertitude du marché, l'augmentation des coûts et l'inflation. » 

Tous les produits d'Hortícola Flora sont cultivés par des entreprises du groupe de Manuel Ayllón, qui précise : « Pour nous, le facteur clé du succès est d'intégrer toutes les étapes de la chaîne de valeur du produit, depuis la culture, la sélection et le conditionnement jusqu'à la commercialisation de nos légumes. » De plus, ils sont « capables d'offrir une réponse rapide et claire aux changements du marché ou aux situations exceptionnelles à la source. »

Pour plus d'informations : 
Hortícola Flora 
Route Arcos-Antequera A384 - KM1
11630 Arcos de la Frontera, Cádiz
Manuel Ayllón H.
Tél. : +34 605 83 04 81
manuel@horticolaflora.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)