Bram Snijder, consultant agricole indépendant

L'industrie sud-africaine de l'avocat paralysée par sa dépendance excessive à l'égard d'un unique marché d'exportation

« S'il y a une chose que cette saison nous a encore montrée, c'est que nous devons avoir accès à de nouveaux marchés pour nos avocats le plus rapidement possible », déclare Bram Snijder, consultant agricole indépendant à Tzaneen, dans la province de Limpopo.

« En termes de volumes, ce n'était pas une mauvaise année, mais notre dépendance à un seul marché est une faiblesse et nous rend très vulnérables aux défis de ce marché. »

Il note que pendant longtemps, l'industrie sud-africaine a supposé que l'Europe resterait son principal marché et que les États-Unis tireraient suffisamment d'avocats du Pérou pour apporter une sorte d’équilibre. Mais avec les récoltes d'avocats d'une ampleur inattendue en provenance d'Espagne, d'Israël et du Maroc cette année, qui sont restées sur le marché plus longtemps que d'habitude, le marché de l'avocat en Europe a atteint un énorme pic dont il ne s'est jamais vraiment remis.

Outre l'Europe, l'autre marché important de l'Afrique du Sud est la Russie, principal acheteur à l'étranger de la grande récolte sud-africaine de greenskin (Fuerte et Pinkerton) ainsi que de petites quantités de Hass. Mais en raison de la guerre avec l'Ukraine, cette opportunité a été fortement réduite cette année.



« Je ne dirais pas que les prix étaient à un niveau historiquement bas, mais ils sont certainement à un niveau inférieur à celui des cinq dernières années. Le Pérou a également ressenti les conséquences de cette situation. Dès qu'ils l'ont pu, ils se sont retirés d'Europe, ce qui nous a apporté un certain soulagement, mais les niveaux de prix ont eu du mal à se rétablir. »

De petits volumes partent vers le Moyen-Orient, mais beaucoup de travail de développement doit être fait pour développer ce marché. Pour l'instant, envoyer plus de deux ou trois conteneurs par semaine amène le marché rapidement à un point de sursaturation.



« La saison touche enfin à sa fin. Elle a été longue et douloureuse et nous allons probablement en ressentir les effets pendant quelques saisons encore. Nous espérons sortir de la saison plus forts, mais nous avons besoin de nouveaux marchés pour nos avocats. »

L'Afrique du Sud est en train de négocier l'accès au marché pour ses avocats en Inde, au Japon et en Chine.

Pour plus d'informations :
Bram Snijder
Consultant agricole indépendant
Tél. : +27 82 789 2922
bramsnijder61@gmail.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)