Les exportateurs ukrainiens de pommes expliquent les difficultés de leur saison

« La guerre en Ukraine a entraîné beaucoup de changements et de défis »

La saison ukrainienne de la pomme devrait battre son plein en ce moment, mais la demande semble actuellement au plus bas. Du côté des producteurs, certains choisissent d'envoyer la totalité de leur récolte vers les usines de transformation, afin de minimiser au maximum les risques et les coûts.

Volodymyr Gurzhiy, de l'exportateur ukrainien de pommes USPA, affirme que la guerre en Ukraine n'est qu'un des facteurs de la saison très difficile qu'ils traversent actuellement : « Chaque saison est différente, mais la saison 2022-2023 va être encore plus exceptionnelle. La guerre en Ukraine a entraîné de nombreux changements et défis, qui affectent considérablement tous les marchés. Pour les exportateurs ukrainiens, les plus douloureux sont la fermeture du marché biélorusse, qui représentait une part importante de nos exportations au cours des saisons précédentes, la montée en flèche des coûts énergétiques, les prix énormes de l'emballage et le double, voire le triple, des coûts logistiques par rapport à la même semaine de l'année précédente. Je ne pense pas que nous soyons les seuls dans cette situation à travers toute l'Europe, mais nos coûts logistiques sont extrêmement élevés. Il sera difficile d'être compétitif tant que les ports ukrainiens ne seront pas ouverts. »

Comme les prix ont augmenté à presque toutes les étapes du processus d'exportation, la marge des exportateurs de pommes est proche du zéro net, indique Gurzhiy. « Nous pouvons respecter les prix du marché. Cependant, toutes les parties impliquées dans la chaîne d'approvisionnement depuis l'Ukraine vont souffrir, même avec les faibles attentes des fournisseurs des autres pays européens. Cette situation se répercute négativement sur nos ventes. L'année dernière, au cours de la même semaine, nous étions en plein essor en termes de ventes. Actuellement, même avec des marges extrêmement faibles, proches de zéro, les ventes sont très lentes, et les prix bas ne sont pas du tout comparables. De plus, la récolte tardive, due au climat en Ukraine, a retardé l'exportation des pommes ukrainiennes vers les marchés. Ainsi, temporairement, pour satisfaire les besoins de nos clients, nous avons été contraints de remplacer les volumes ukrainiens par des importations de pommes serbes, moldaves, polonaises et autres. Dès que nous aurons récolté suffisamment de pommes ukrainiennes, nous reviendrons au stock ukrainien. »

Gurzhiy explique qu'il y a moins de risques pour les producteurs à simplement envoyer leur récolte vers les installations de transformation : « La récolte va être bonne en termes de qualité et de volume en Ukraine. Elle pourrait même être l'une des meilleures, mais nous constatons que beaucoup d'agriculteurs préfèrent terminer la saison ici et maintenant, en envoyant toutes les pommes, même celles de classe I, à la transformation. Ils le font simplement pour ne pas s'exposer à des risques et des coûts croissants. En fait, cette situation est surtout liée aux variétés qui ne sont pas adaptées à l'exportation, mais cela contribuera à réduire la pression du volume sur le marché intérieur, qui est toujours considéré comme important. »

La guerre étant toujours en cours, il est difficile pour Gurzhiy de se projeter dans l'avenir. L'entreprise va procéder étape par étape, dit-il : « Je ne peux pas vraiment donner de prévisions dans la situation où nous sommes actuellement. De nombreux facteurs économiques doivent être analysés et beaucoup d'hypothèses devraient être examinées dans le nouveau monde. Toutefois, si la situation reste inchangée, je dirais qu'il est possible que les prix du marché augmentent d'ici quelques mois, une fois que le stock européen sera entièrement approvisionné. Mais je ne pense pas que cela puisse couvrir l'augmentation des coûts sur la même période. Le prix net pourrait donc être le même que si vous vendiez les fruits maintenant, ce qui est impossible à faire en raison de la faible demande. Quoi qu'il en soit, si j'étais importateur, je ne m'attendrais pas à des prix bas en provenance d'Ukraine. »

« Notre société, USPA Fruit, ne changera pas sa stratégie de qualité et sélectionnera les meilleurs fruits pour l'exportation en couvrant toute la saison, soit 12 mois. En outre, nous n'avons pas réduit notre programme commercial, qui consiste en une liste de manifestations, telles que le Fruit Attraction à Madrid, le Sial à Paris, Asia Fruit Logistica à Bangkok, Interpoma à Bolzano, où nous sommes exposants. En tant que co-exposant du stand ukrainien lors de l'exposition Fruit Attraction, qui s'est terminée la semaine dernière à Madrid, nous avons eu l'occasion de montrer au monde entier que le commerce ukrainien est bien vivant et que les exportations reviennent à la normale. En outre, nous considérons les défis actuels comme la voie vers une nouvelle étape où nous devrions occuper un rôle nouveau et plus fort dans le commerce international et la société », conclut Gurzhiy.

Pour plus d'informations :
Volodymyr Gurzhiy
USPA Fruit LLC
Cell. / WhatsApp / Viber : +380 50 925 57 32
v.gurzhiy@uspafruit.com
www.uspafruit.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)