Bertus Schipper, Zoutewelle :

« Moins d'offre signifie que les melons brésiliens peuvent être bien vendus sur le marché »

Cette année, la saison des melons brésiliens a pris un excellent départ. Mais les coûts élevés du fret continuent de plomber le secteur. « De nos jours, vous payez 9 500 € de frais de transport pour un conteneur en provenance du Brésil. C'est presque le double du prix de l'année dernière. Pour les gros produits comme la pastèque, les frais de transport s'élèvent à eux seuls à 7,50 € par boîte », explique Bertus Schipper, de la société néerlandaise Zoutewelle.

« Heureusement, les prix du melon sont bons, même s'il en faut beaucoup pour gagner quelque chose. Le marché brésilien du melon n'a pas été formidable ces cinq dernières années par exemple, et les importateurs européens importent moins de melons. Les producteurs brésiliens ont également planté moins de melons, ce qui en soi, n'est pas si mal. Tant que le Brésil ne commence pas à suralimenter le marché européen, nous pouvons très bien vendre les melons à ces prix. »

« Les programmes des détaillants sont assez bien couverts, il n'y a donc aucun risque de pénurie. En revanche, les ventes vers les marchés de gros sont un peu plus molles pour ces prix. Les melons Galia sont particulièrement en pénurie. Ils se vendent à environ 11 €/5kg, le Cantaloup à environ 9,50 €, et les melons jaunes à environ 10,50 €. Les pastèques coûtent environ 1,10 € le kilo. Nous attendons d'autres pastèques et melons jaunes du Brésil dans les semaines à venir, et l'offre des autres variétés devrait être stable », explique Bertus.

« Nous commencerons avec les melons brésiliens Piel de Sapo dans deux semaines. Nous sommes en train de vendre les derniers melons espagnols. Les melons Piel de Sapo sont de plus en plus populaires en Europe. De même, dans les segments existants, les variétés de melons ne cessent de se développer. Ce n'est pas comme le raisin dont dix nouvelles variétés arrivent sur le marché chaque année. »

« Mais, il y a, par exemple, un développement des pastèques sans pépins avec une saveur et une qualité améliorées qui font que les clients reviennent. La variété Lola que nous commercialisons maintenant pour la troisième année est l'une des variétés auxquelles nos clients ont vraiment adhéré », conclut Bertus.

Pour plus d'informations :
Bertus Schipper
Zoutewelle
140 Handelsweg
2988 DC, Ridderkerk, NL
Tél. : +31 (0) 180 642 364
bertus.schipper@zoutewelle.com  
www.zoutewelle.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)