Freshfel Europe appelle à l'action contre la flambée des prix de l'énergie et ses répercussions sur les produits frais

Face à la flambée sans précédent des prix de l'énergie, Freshfel Europe appelle les autorités à prendre des mesures pour atténuer l'impact considérable sur le secteur des fruits et légumes. Les entreprises de produits frais risquent de connaître de graves difficultés économiques, voire de faire faillite, en raison des prix élevés de l'électricité et du gaz, combinés à d'autres augmentations des prix des intrants de production, des services et de la logistique. Ces augmentations ne peuvent plus être absorbées par la chaîne en raison de marges réduites. Jusqu'à présent, elles n'ont pas été répercutées sur les consommateurs.

La production et la distribution de fruits frais nécessitent de l'énergie à différentes fins tout au long de la chaîne d'approvisionnement. La quantité d'énergie utilisée, et à quel moment, dépend du produit et de sa destination sur le marché.

La production en plein air nécessite de l'électricité pour une irrigation adéquate, la production en intérieur nécessite une gestion de la température et un éclairage approprié. Les installations de conditionnement et de stockage doivent disposer de certains niveaux de refroidissement et d'une atmosphère à température contrôlée, tout comme les installations de maturation. La logistique et le transport nécessitent également de l'énergie. De même, les centres de distribution et les détaillants doivent garantir des conditions appropriées pour fournir aux consommateurs des produits frais et sûrs.

Dans ce contexte de crise énergétique, les opérateurs de produits frais sont confrontés à des conditions contractuelles différentes, et leur dépendance énergétique peut varier. À cette fin, ils opèrent dans des conditions de concurrence inégales entre les différents marchés énergétiques nationaux de l'UE. Certains opérateurs de produits frais sont confrontés à des factures d'électricité jusqu'à dix fois plus élevées que l'année précédente. La flambée des prix de l'énergie exerce une pression économique considérable sur le secteur européen des produits frais, qui fonctionne avec des marges très restreintes. Alors que le pouvoir d'achat des consommateurs diminue en raison de l'augmentation de leurs propres factures d'énergie, Freshfel Europe note également une forte baisse de la consommation de produits frais de 10 % au cours des derniers mois. Cette situation ne fait qu'exacerber les problèmes de rentabilité du secteur des produits frais. Des difficultés économiques, voire la faillite des opérateurs, sont à craindre si des mesures palliatives ne sont pas prises rapidement.

Freshfel Europe fait part aux décideurs des différentes préoccupations du secteur en matière d'énergie. Philippe Binard, délégué général de Freshfel Europe, a déclaré : « Nous estimons que les coûts énergétiques supplémentaires du secteur s'élèvent à environ 6,8 milliards d'euros pour la saison actuelle, des vergers jusqu'au départ des produits frais vers les stations de conditionnement. De plus, chaque catégorie de produits pourrait également subir des coûts énergétiques supplémentaires tout au long de la chaîne. Par exemple, si les tendances en matière de stockage des pommes restent inchangées, nous avons calculé que ces factures supplémentaires pourraient s'élever à près de 200 millions d'euros pour la saison à venir. »

Ce nouveau coût énergétique vient s'ajouter à d'autres hausses de coûts constatées l'année dernière pour les intrants de production, les services et la logistique, qui ont déjà été observées à la suite de la pandémie de Covid et des perturbations qui en ont découlé. Freshfel Europe avait déjà signalé que le secteur avait subi l'année dernière des coûts supplémentaires annuels estimés à 10 milliards d'euros.

Les prix de détail des autres secteurs alimentaires ont récemment gonflé de 15 à 20 %, répercutant ces coûts supplémentaires sur les consommateurs. Ce transfert ne s'est pas encore répercuté sur les prix des fruits et légumes au niveau des consommateurs finaux. Alors que les produits frais restent l'une des catégories alimentaires les plus abordables et les plus nutritives, leur position est désormais menacée. Cette situation est alarmante si l'on considère le rôle essentiel des fruits et légumes, qui font partie de la solution pour atteindre les objectifs de durabilité de l'UE dans le cadre du contrat vert européen, de la stratégie « de la ferme à la fourchette » et du paquet « Fit for 55 », ainsi que pour garantir l'objectif visant à améliorer la santé dans le cadre du plan européen « Vaincre le cancer ».

Freshfel Europe attire également l'attention sur les effets collatéraux de la crise énergétique. La fraîcheur, la qualité et la sécurité des produits peuvent être menacées en l'absence d'un stockage adéquat à température contrôlée. Le risque de contamination microbiologique sera accru si les chaînes du froid venaient à être coupées. Cette situation aura à son tour un impact négatif sur la durabilité, car le gaspillage alimentaire augmentera. M. Binard a souligné : « Notre secteur doit être classé comme un secteur essentiel et être exclu de toute restriction énergétique potentielle. Cela garantira sa capacité à remplir sa fonction essentielle dans la livraison de produits frais de qualité et sûrs aux consommateurs. »

La fluidité du marché pourrait être modifiée dans les mois à venir. Les producteurs sont confrontés à des décisions difficiles pour récolter, stocker ou transformer les produits en fonction de leur capacité estimée à supporter les factures énergétiques. La stabilité du marché des produits frais sera également influencée par les tendances dans les secteurs des fruits et légumes surgelés et transformés ainsi que des huiles de base, qui sont tous également sensibles à la consommation d'énergie. À moyen terme, la sécurité alimentaire est menacée par la capacité des producteurs et des négociants à être économiquement viables tout au long de la crise énergétique. M. Binard explique : « L'offre de produits frais peut diminuer si les producteurs cessent leur activité ou laissent certains produits non récoltés faute de pouvoir les stocker. La production dans les serres pourrait être raccourcie pour réduire le chauffage ou l'éclairage. »

Freshfel Europe appelle les décideurs régionaux, nationaux et européens à envisager toutes les actions nécessaires pour aider le secteur des produits frais à démontrer une fois de plus sa résilience et à continuer à fournir aux consommateurs européens des fruits et légumes frais de qualité, savoureux, diversifiés, sûrs et abordables. La crise de l'énergie offre une opportunité sans précédent de positionner les produits frais comme des produits essentiels étant donné leurs avantages uniques pour la santé et leur impact environnemental minimal dans la chaîne alimentaire. Les actions suivantes ont été identifiées par Freshfel Europe comme des mesures clés à prendre sans plus attendre :

  • Envisager dans le cadre de la PAC ou d'autres politiques toutes les mesures exceptionnelles nécessaires pour minimiser les conséquences de la crise énergétique sur le secteur essentiel des produits frais.
  • Créer des conditions de concurrence équitables dans l'UE pour éviter toute distorsion de la concurrence entre les opérateurs. La fixation de plafonds pour les prix de l'énergie au niveau de l'UE est recommandée.
  • Obtenir l'exemption des fruits et légumes des restrictions énergétiques potentielles afin de garantir la fraîcheur, la qualité et la sécurité des produits.
  • S'orienter vers l'autosuffisance en matière de production d'énergie et soutenir les technologies innovantes dans le secteur pour l'efficacité énergétique.
  • Stimuler la production d'énergie dans les vergers, les serres et les autres installations du secteur pour une utilisation autonome et diminuer la dépendance, avec la possibilité de réinjecter le surplus dans le réseau au sein d'un système renforcé dans les zones rurales.

Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)