Olivier Hirel, Perle du Nord :

« Nous créons un véritable mouvement régional dans les Hauts-de-France »

Le groupe de coopératives Perle Union vient de lancer sa marque « Maraîchers des Hauts-de-France », sous laquelle le groupe commercialisera 35 000 tonnes de légumes et fruits régionaux. Pour marquer le lancement, des animations ont eu lieu ce mois-ci dans plusieurs magasins Auchan : une arche avec des fruits et légumes de saison et des affiches producteurs. Olivier Hirel, directeur de la filière Légumes, parle d’un succès total de l’opération aussi bien sur les produits bio que conventionnels. « Les affiches rassurent les consommateurs et l’arche attire leur attention. Nous créons de ce fait un espace convivial dédié aux produits locaux. Tout le monde est gagnant. »  
  
Olivier ajoute que plusieurs producteurs veulent déjà rejoindre la marque et certains distributeurs demandent si la marque peut être ouverte à d’autres producteurs. « Au-delà d’une marque, nous sommes peut-être en train de créer un véritable mouvement régional autour de la mise en valeur des fruits et légumes locaux. »  


  
Olivier a voulu commencer à commercialiser la marque dans une seule enseigne. « Nous avons géré plusieurs implantations en simultané. Cela demande une sacrée organisation. Maintenant que nous sortons avec succès de la première opération régionale par tract Saveurs en Or avec Auchan, nous pouvons étendre notre périmètre d’actions à d’autres enseignes partenaires qui souhaitent promouvoir le local. Dans les mois à venir, il faudra renforcer notre présence et visibilité dans les magasins de la région et de ce fait séduire, surprendre et fidéliser les consommateurs en étant au plus proche de leurs attentes. » Perle Union continuera à mettre en place avec ses partenaires distributeurs des opérations thématiques saisonnières.   
  
Les produits phares du moment sont les légumes lourds d’hiver. « Mais du fait de la sécheresse cet été, nous avons une offre limitée en poireau et navet et donc pot au feu. Pourtant la demande est importante. »  


  
Le contexte inflationniste actuel, comme les prix du gaz et de l'électricité à la hausse, a beaucoup d'impact sur les produits « Maraîchers des Hauts de France ». « Nous avons beaucoup de légumes stockés dans des entrepôts frigorifiques, comme la carotte, le potimarron ou l’oignon. Cela représente une consommation d’énergie importante. Sur certains légumes, nous devons répercuter actuellement un surcoût de l’ordre de 20-25 cents au kilo, ce qui est énorme. Et si on ne le fait pas ou si les distributeurs n’acceptent pas cette hausse, on risque, dans les Hauts-de-France et même partout en France, de perdre beaucoup de maraîchers car ils ne s’y retrouveront pas à des prix équivalents aux campagnes précédentes. Inutile aussi de dire que cela va être compliqué pour un jeune de prendre le risque de se lancer dans cette période pleine d’incertitudes et de bouleversements… »  

Pour plus d'informations :
Olivier Hirel
Perle du Nord
Tél. : +33 3 61 33 40 07
o.hirel@perledunord.com
www.perledunord.com  


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)