Comté de Laikipia

Une jeune productrice kenyane trouve le succès dans la culture des pommes

Une jeune agricultrice du comté de Laikipia fait fortune dans la culture des pommes. Kate Wambugu, de la ferme Wambugu Apples, a déclaré que son père s'était lancé dans la production en 1985 et que 45 ans plus tard, elle marchait dans ses pas. Elle a baptisé la variété de pomme qu'elle cultive, la pomme Wambugu, en l'honneur de son père.

Actuellement, le Kenya importe un pourcentage élevé de pommes d'Afrique du Sud, d'Égypte et du Moyen-Orient, mais Kate Wambugu est optimiste et pense que le pays aura bientôt ses propres pommes locales, car les agriculteurs kenyans exploitent d'autres moyens pour cultiver ces produits. Selon elle, la culture des pommes est l'une des entreprises les plus lucratives. « Une fois que vous avez planté les semis, il faut neuf mois seulement pour que les arbres commencent à produire des fruits. Un acre peut accueillir 600 plantules. Mais vous pouvez commencer avec seulement quelques semis. Un arbre peut également produire près de 200 fruits par récolte, au minimum. »

Elle a souligné qu'un autre aspect très positif des pommiers est que vous pouvez les récolter pendant 100 ans. Un acre de pommes peut rapporter environ 10 millions de shillings (82 000 euros) par récolte. Un agriculteur peut également faire trois récoltes par an, en fonction de la saison de plantation. Actuellement, les agriculteurs locaux vendent leurs produits à Karen, et certains les exportent vers le Royaume-Uni.

Les pommes sont examinées par le Bureau des normes du Kenya (KEBS) et d'autres organismes compétents pour vérifier si elles répondent aux normes de qualité avant d'être vendues ou exportées.

Source : tuko.co.ke


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)