Ruud den Boer : « La bonne arrière-saison a sensiblement modifié le moral des producteurs depuis le début de l'année »

Une coopérative néerlandaise ajoute 110 hectares à sa superficie de légumes de serre

La saison des légumes de serre néerlandais touche à sa fin chez Oxin Growers. En revanche, la saison de plein champ se poursuit et la nouvelle saison des fruits supérieurs gagne du terrain. « Les légumes de plein champ et de serre ont tous connu un début d'avant-saison difficile », commence Ruud den Boer, qui est depuis un an le directeur commercial de cette association de producteurs.

« Cela vaut pour des produits comme le poireau, les endives et le brocoli, ainsi que pour les légumes de serre, à l'exception du concombre. Mais à partir de l'été, tout a repris. Pour les poivrons, c'est différent des autres années, où ils avaient souvent de meilleures pré-saisons que les post-saisons. Le sentiment de ce secteur est donc très différent que si la situation avait été inversée. »

Pour l'année à venir, Oxin Growers prévoit une croissance dans tous ses groupes de produits. La coopérative ajoute même 110 hectares à ses superficies de poivrons, de tomates et de spécialités. Les producteurs qui cessent leurs activités et vendent leurs fermes ont perdu une partie de leur superficie, mais l'expansion est une réalité. « Faire venir de nouveaux producteurs est essentiel pour le travail de notre équipe commerciale. Nous opérons sur un marché vieillissant. L'expansion est générale », explique Ruud.

« Nous essayons donc de trouver des cultivateurs plus pérennes. La saison prochaine, nous augmenterons considérablement nos superficies. Il reste à voir quelle sera la situation générale. Pour l'instant, les producteurs décident de la manière d'organiser leurs cultures. En raison des prix actuels de l'énergie, il est difficile de savoir quels producteurs utiliseront 100 % de leurs serres et lesquels n'en utiliseront qu'une partie, voire pas du tout. Les choses seront plus claires le mois prochain. »

Oxin Growers compte environ 230 cultivateurs. Leur superficie s'étend actuellement sur plus de 1 100 hectares de légumes de serre, 2 200 hectares de légumes de plein champ, 1 300 hectares de fruits supérieurs (principalement des poires) et environ 200 hectares de petits fruits. Le segment biologique a connu une année difficile.

« La situation économique actuelle fait que de nombreuses personnes se serrent la ceinture. Heureusement, dernièrement, les prix de certains produits conventionnels étaient si élevés que nous pouvions encore vendre les produits biologiques. Mais nous ne prévoyons pas d'expansion dans le segment biologique pour l'année à venir », poursuit Ruud.

S'en tenir à sa spécialité
La part d'Oxin Growers dans la culture de plantes éclairées va également commencer à diminuer fortement en raison des prix de l'énergie. Mais, jusqu'à présent, ce n'est pas une raison pour cette coopérative de producteurs de trouver de nouveaux cultivateurs dans le sud de l'Europe. « Nous nous en tenons à nos derniers produits néerlandais et belges. Nous préférons nous en tenir à ce que nous connaissons le mieux, mais nous sommes ouverts à tout ce qui peut profiter à Oxin Growers. » Avec des prix de paiement plus élevés dans le courant de l'année, Oxin Growers peut dire que l'année a été raisonnable, selon le directeur commercial.

Pourtant, la saison écoulée n'a pas été sans difficultés. Depuis avril de cette année, la coopérative est revenue au centre commercial de Barendrecht, qui a été rebaptisé « Kiem ». Un incendie les a obligés à déménager pendant 18 mois. « Nous disposons à nouveau d'excellentes installations, sur un seul étage. Oxin Growers est vraiment en train de s'établir ici. Récemment, nous avons eu de nombreuses conversations pour avoir une idée claire de qui nous sommes et de la direction que nous voulons prendre, tant au sein de l'organisation qu'avec nos cultivateurs », explique Ruud.

La faillite de son partenaire commercial, Levarht, a durement touché Oxin Growers. « Il a fallu beaucoup de temps pour y faire face. Mais il est étonnant de constater à quelle vitesse d'autres acteurs ont repris ces volumes. Nos partenaires commerciaux habituels, Combilo et Scherpenhuizen, ont joué un rôle majeur, tout comme les autres sociétés commerciales avec lesquelles nous travaillons. Cela montre bien qu'il n'y a rien d'aussi fluide que le marché des fruits et légumes. »

Pour la commercialisation, les producteurs d'Oxin Growers ont le choix entre le modèle collectif et l'affiliation individuelle à un partenaire commercial. « Beaucoup de sociétés commerciales ont des exigences spécifiques. Oxin Growers est un partenaire idéal pour cela. Nous avons des cultivateurs qui livrent leur produit dans des boîtes cubiques, ou directement dans l'emballage final », explique Ruud.

« Nous sommes également très impliqués dans la défense des intérêts. Notre directeur commercial, Ton van Dalen, a récemment été très engagé dans ce domaine au nom de la coopérative. Il s'est entretenu avec diverses organisations, autorités et ONG. L'horticulture néerlandaise est confrontée à des défis majeurs. Les associations de producteurs ont un intérêt commun dans ce domaine. Par exemple, pour les cultivateurs, presque tous les coûts des matières premières ont augmenté de manière significative », explique Ruud.

« Mais, est-ce que cela peut être répercuté sur les clients ? Nous nous battons actuellement avec acharnement pour cela. » Den Boer se concentre davantage sur l'aspect opérationnel. Issue de la fusion de Van Nature et Best of Four, Oxin Growers est une coopérative à part entière. D'autres pourparlers de fusion ne sont toutefois pas à l'ordre du jour. « Nous sommes une belle organisation, stable, avec un grand groupe de cultivateurs qui veulent aller de l'avant ». 

Pour plus d'informations :
Ruud den Boer
Oxin Growers
40D Handelscentrum ZHZ
2991 LD, Barendrecht, NL
Cell. : +31 (0) 682 095 581
Ruud@oxin-growers.nl
www.oxin-growers.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)