Le prix global du gingembre atteint son niveau le plus bas

Au début du mois d'octobre, une période de récolte intensive a commencé dans les régions du nord et les prix ont continué à baisser légèrement. Mais c’est à la fin du mois d’octobre que le prix du gingembre a atteint son niveau le plus bas. 

1. Météo

Au début du mois d'octobre, en raison d’un temps très pluvieux, les producteurs se sont empressés d'écouler le gingembre stocké pour entreposer les nouvelles récoltes, entraînant une offre suffisante sur le marché. En outre, certains gingembres de mauvaise qualité se sont retrouvés sur le marché, faisant ainsi baisser le prix des transactions. Mais après les récentes pluies, les agriculteurs ont continué la récolte et il leur a fallu un certain temps pour mettre le nouveau gingembre sur le marché. Ceux qui avaient vendu du gingembre de mauvaise qualité en début de saison n'étaient pas pressés de vendre, ce qui explique le prix plus élevé.

2. Utilisation des stocks

Fin octobre, les produits acquis par de nombreux acheteurs et négociants en début de mois étaient pratiquement épuisés. Affectés par la demande de stockage, ces acheteurs ont voulu se procurer du gingembre et une ruée s'est ensuivie dans certaines zones de production, entrainant une hausse du prix.

3. Baisse de la production

Sous l'effet des fortes pluies, de nombreux plants de gingembre ont été endommagés et sont morts d'engorgement, signifiant qu'une réduction de la production était attendue. Les agriculteurs ont donc exigé des prix plus élevés lors de la vente aux négociants, en particulier pour le gingembre de bonne qualité.

Bien que le prix du gingembre soit actuellement élevé dans toutes les zones de production, il est encore difficile de voir apparaître une flambée déraisonnable des prix. D'une part, en raison de la pandémie, de nombreux marchés de gros ont fermé leurs portes par mesures sanitaires et le secteur de la restauration n'est pas optimiste. Face à la centralisation des récoltes, la consommation globale du marché est limitée.

D'autre part, la récolte est toujours en cours ce qui laisse peu de temps pour s'occuper de la mise sur le marché. L'offre de produits de haute qualité étant faible, l'enthousiasme des négociants est relativement modéré. Comme la transaction globale ralentit, il est difficile pour le prix du gingembre d'augmenter. On s'attend donc à ce que le prix soit stable et en légère baisse à court terme et le prix du nouveau gingembre devrait également rester à ce niveau.

Pour le marché suivant, les zones de production du sud sont également entrées dans une période de récolte du gingembre. Cela augmente l'offre sur le marché, stimulant les transactions et favorisant la hausse du marché. Toutefois, les dernières données de l'organisation météorologique mondiale montrent qu'il pourrait y avoir l’équivalent d’un triple épisode comme « La Niña » cet hiver. Ce qui constitue un défi de taille pour la production de gingembre. Par conséquent, les agriculteurs peuvent avoir une forte réticence à vendre. Avec également des facteurs instables tels que la pandémie, il est difficile pour la production et les ventes de s'améliorer de manière significative. De ce fait, il est plus probable que le prix du gingembre reste normal et qu’une flambée déraisonnable des prix n'apparaisse pas.

Source : wugu.com.cn


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)