Avocats du Maroc : disponibilité limitée

La culture de l'avocat a fortement augmenté au Maroc ces dernières années, en partie grâce au soutien financier du gouvernement. Puis... ce fut le calme plat. Pourquoi ? Le pays connaît une grave sécheresse, ce qui fait de la gestion de l'eau une priorité absolue. En outre, la récolte d'avocats cette année est très faible faible.

La saison des avocats au Maroc a commencé mi-octobre, et le pays s'attend à une récolte beaucoup plus faible que les saisons précédentes. « On devrait avoir jusqu'à 60% d'avocats Fuerte en moins. Pour les avocats Hass, c'est 30% », commence Mehdi Haddadi, directeur de Med Fruit Europe. « L'année dernière a été excellente, mais ces années-là sont toujours suivies d'une moins bonne. Ce fléchissement est actuellement aggravé. Il y a eu beaucoup de pluie pendant la période de floraison, avec une formation de fruits amoindrie. »

La plupart des avocats marocains sont cultivés le long de la côte, de Larache à Rabat. Mehdi explique que ces régions connaissent des hivers doux. « On recherche de nouvelles zones de culture. C'est d'autant plus nécessaire que la zone de culture actuelle est épuisée. Il y a eu beaucoup de production ces dernières années, mais peu de précipitations. Les producteurs manquent d'eau. La récolte à la baisse posera-t-elle des problèmes ? Je ne le pense pas. Nous ne sommes pas positionnés sur le volume ; nous nous concentrons sur la qualité. »

L'avocat marocain en plein essor
Selon lui, les avocats du Maroc sont similaires à ceux d'Espagne. Les conditions de culture sont à peu près les mêmes, et ces deux pays producteurs se rejoignent tant sur la qualité et que sur les faibles LMR. « Il y a aussi moins d'avocats espagnols cette saison. La filière marocaine de l'avocat a connu une croissance importante et s'est professionnalisée ces dernières années. Le Maroc fait désormais partie des dix plus grands pays producteurs d'avocats dans le monde. De plus, les exploitations répondent de plus en plus aux normes exigées par les supermarchés européens, et plusieurs sont certifiées biologiques », précise M. Haddadi.

Une grave pénurie d'eau
Ce développement rapide est en partie dû au gouvernement qui, pendant six ans, a soutenu financièrement la culture de l'avocat. Aujourd'hui, en raison d'une grave pénurie d'eau, ce programme de subventions a pris fin. « L'eau est le plus grand défi du secteur, ce qui rend sa gestion incroyablement importante. De plus en plus de producteurs en voient la nécessité et investissent dans des certificats de gestionnaires de l'eau. Ils peuvent s'en servir pour montrer qu'ils gèrent leur eau de manière délibérée et durable, et c'est ce que les détaillants exigent également. »

Med Fruit Europe est situé dans le Food Center d'Amsterdam et fournit les supermarchés, les marchands, l'hôtellerie et les grossistes. L'entreprise possède deux plantations d'avocats au Maroc. Une partie des avocats qui y sont cultivés est destinée au marché européen. « Le reste reste au Maroc, qui dispose d'un marché local dynamique », poursuit Mehdi. « Nous sommes un véritable pays de consommation. Non seulement, on ne fait pas que manger les fruits frais, on les utilise souvent dans des smoothies ou ce genre préparations. »

Une saison générale moyenne avec peu de volumes
Cette saison devrait être similaire à la précédente. « Il y aura une pénurie de courte durée en novembre. Le Pérou s'arrête alors, le Chili exporte moins vers l'Europe, tandis que le Mexique approvisionne surtout les États-Unis. La demande devrait atteindre un pic et l'offre devrait baisser entre la mi-octobre et la fin novembre. Au niveau des commandes, nous devons compter principalement sur la période après janvier. Nous souffrons évidemment de l'énorme augmentation des prix de production. Culture, emballage, transport, tout devient plus cher, pour les producteurs et pour nous. Ajoutez à çal'incertitude économique. Nous devrons attendre de voir comment tout ça évolue pour aviser », conclut Mehdi.

Pour plus d'informations :
Medhi Haddadi
Med Fruit Europe
+31(0)20 3343253
mehdi@medfruit.nl / info@medfruit.nl 
www.medfruit.nl 


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)