Andreas Arnold, de la société A&B Fruchthandels Ltd :

« Près de 20 000 tonnes de framboises surgelées serbes ont été vendues dans toute l'Europe »

En 2021, les producteurs européens de framboises ont dû faire face à une récolte désastreuse. Andreas Arnold, expert balkanique de A&B Fruchthandels à Esslingen, indique que cette année suffisamment de volumes étaient disponibles, notamment en provenance de Serbie et d'autres pays des Balkans. La demande, elle, reste plutôt médiocre. 

20 000 tonnes de framboises surgelées commercialisées dans toute l'Europe
« La Serbie a pu récolter environ 75 000 tonnes de framboises cette année. À cela s'ajoutent environ 5 000 tonnes de produits de substitution, qui sont toutefois de qualité variable. D'ici la fin du mois d'octobre, environ 20 000 tonnes de framboises surgelées de Serbie pourraient être vendues dans toute l'Europe », indique Arnold. « Les framboises surgelées sont disponibles toute l'année, mais personne ne semble s'intéresser à ce produit pour le moment. Habituellement, la saison s'étend de juin à juin mais actuellement, les contrats ne courent que jusqu'à la fin de l'année. Par ailleurs, des volumes considérables ont été livrés aux États-Unis par le passé. Cette année, toutefois, à part quelques expéditions de framboises biologiques, les exportations vers les États-Unis ont été pratiquement inexistantes. Cela pourrait être dû à la bonne récolte du Chili. »

Concurrence des Balkans
Ces dernières années, une concurrence sérieuse s'est également développée dans la région des Balkans. « L'Ukraine a connu un certain développement dans le domaine des framboises surgelées. Le Kosovo a été longtemps une région peu productive, mais sur le plan climatique, elle bénéficie des mêmes conditions que la Serbie. Cette année, le pays a pu produire environ 4 000 à 5 000 tonnes sur quelque 1 600 hectares. La Bosnie n'avait pas de framboises voilà 15-20 ans, mais maintenant 5 000 à 7 000 tonnes sont commercialisées depuis ce pays. La Moldavie était encore en mesure d'offrir 600 tonnes cette année mais elle a eu du mal à vendre sa marchandise, probablement en grande partie à cause d'un manque d'information. »

Willamette, la variété vedette
Arnold estime la part de marché des framboises surgelées serbes sur le marché allemand entre 50 et 60 %. Quoi qu'il en soit, l'Allemagne est également le marché de vente le plus important pour les framboises congelées, a déclaré Arnold. « La récolte de framboises fraîches a été relativement gérable, avec un maximum de 100 tonnes livrées. La Willamette est la variété qui représente 90 % de la culture et des ventes en Serbie. Les 10 % restants sont répartis entre des variétés plus petites comme la Meeker. Cette variété a moins de jus, est plus chère et se vend principalement à des pays comme la France ou à des clients plus exigeants », ajoute Arnold. Les principaux clients du produit sont l'industrie, les boulangeries et autres transformateurs.

Une demande en baisse de 30 à 40 %
En raison du prix élevé de l'année dernière, les ventes de framboises étaient déjà en baisse depuis janvier 2022. « Cela est dû principalement à l'absence de demande au niveau de l'industrie. Par exemple, les fabricants de confitures ont cessé de faire des promotions, tandis que les fabricants de tartes ont eu tendance à se tourner vers les fraises et/ou d'autres mélanges. Même les entreprises proposant des petits paquets de 750 grammes pour les supermarchés ont beaucoup de mal à vendre leurs produits. » En termes de valeur, les framboises sont le produit le plus important pour la Serbie, d'autant plus que les prix globaux des framboises sont plus élevés que ceux de produits tels que les prunes. Même si ce produit, à son tour, possède un volume de récolte plus important. 

Difficultés financières pour les entrepôts frigorifiques et les producteurs serbes
« Les commerçants serbes fixent toujours leurs prix avec les producteurs respectifs avant ou pendant la saison. Les prix sont parfois écrits sur des bouts de papier dans les entrepôts frigorifiques. Ces prix étaient parfois de l'ordre de 4,50 euros/kg, mais ils sont actuellement de 4,00 euros/kg. Les entrepôts frigorifiques perdent actuellement de l’argent. La seule question est de savoir combien ! Les prix extrêmement élevés ainsi que la baisse de la demande témoignent du fait que les producteurs auront du mal à obtenir un revenu décent. »

Récolte normale en Serbie et en Pologne
« Cette année, la récolte est normale en Serbie et en Pologne, qui comptent parmi les pays les plus importants pour les framboises surgelées. Ensemble, ils détiennent environ 80 à 90 % des parts de marché en Europe. Mais des pays comme la Bosnie et le Kosovo ont également eu une récolte adéquate », explique Arnold. Mais les ventes se sont effondrées en raison de l'absence de débouchés alternatifs. « Tout ce que vous pouvez faire, c'est essayer de commercialiser le produit à un prix nettement inférieur. Étant donné que les coûts énergétiques ont doublé par rapport à l'année dernière, et qu'un camion de framboises peut coûter jusqu'à 100 000 euros, certains producteurs sont déjà heureux de vendre leur produit à un tarif de base. »

Importante fuite de main-d'œuvre
Selon Arnold, pas mal de pays des Balkans ont un problème massif d'émigration de jeunes gens instruits qui partent en Europe centrale et occidentale pour étudier ou trouver un emploi quelconque. Ils ne sont donc plus disponibles comme travailleurs pour la récolte. « En Serbie, certains travailleurs pour la récolte viennent d'Inde et du Pakistan. Pour les emplois dans les entrepôts frigorifiques, la main-d'œuvre se fait rare depuis un certain temps. Il est généralement très difficile de trouver de nouvelles personnes. En tout cas, les salaires sont sensiblement plus élevés maintenant. »

Par ailleurs, Arnold pointe du doigt la situation logistique difficile : « plusieurs entreprises ont été fermées en partie à cause du manque de camions. C'est évidemment très difficile lorsqu'il s'agit de produits frais. Certains transporteurs ne voient pas d'alternative et craignent une catastrophe à venir. Ils considèrent le transport ferroviaire comme la seule véritable alternative ici, mais ça ne concerne pas la Deutsche Bahn. »

Baisse des ventes sur le marché biologique
Dans sa gamme de produits, les framboises biologiques surgelées représentent environ 1 %. « Cette année, pour la première fois, le marché bio a connu une baisse des ventes. Les fournisseurs allemands gèrent des stocks plus importants en raison des incertitudes sur le marché mondial, alors que dans le même temps la demande est plutôt morose. Pour certains produits, les contrats annuels ne sont désormais plus signés. En effet, les marchandises sont négociées par chargement de camion. La situation est similaire pour les biens conventionnels : les clients n'achètent que ce dont ils ont réellement besoin. Cela s'explique en partie par la forte hausse des prix de ces dernières semaines », conclut Arnold.

Images : A&B Fruchthandels GmbH

Pour plus d'informations :
Andreas Arnold
A&B Fruchthandels GmbH
Heugasse 19
73728 Esslingen
Tél. : +49 711 540 7497
Fax :+49 711 540 7499
info@abfruchthandel.de
http://www.abfruchthandel.de


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)