Pour répondre aux attentes des consommateurs, le tri des myrtilles doit être cohérent

« Nous voulons fournir des produits constants, beaux et savoureux, qui se transportent aussi très bien », commence Sukh Bubra, propriétaire de la société Dr. B’s. Cette entreprise a récemment établi une nouvelle installation de culture et de conditionnement de myrtilles dans le sud-ouest de l'État de Washington. « Nous devions améliorer notre efficacité opérationnelle à mesure que nous étendions nos superficies et notre capacité de production. De plus, nous voulons nous assurer que les produits que nous livrons continuent de répondre aux attentes de nos clients. »

Défauts, pertes et réputation entachée
Dr. B's note que le processus de triage affecte la qualité des myrtilles avec des conséquences particulièrement lourdes. Selon Sukh, le triage ne pose pas de problème les années de bonne récolte, mais les années de moins bonne qualité, il est difficile de détecter avec précision toutes les baies défectueuses. « Il faut trier la bonne et la mauvaise qualité chaque année ; sinon, les détaillants rejettent tout le lot. » Le volume de fruits rejetés peut se situer entre 11 250 et 13 500 kilogrammes, précise Sukh.

« Lorsque cela se produit, les conséquences sont importantes. Vous devez retravailler les fruits ou les vendre à une qualité et un prix inférieurs. Si cela se produit dans une situation d'exportation, vous avez les mains liées. Vous ne pouvez rien faire contre le rejet d'un fruit en Malaisie, par exemple. C'est pourquoi la qualité de l'ensemble du contenu de la barquette est importante. Vous voulez maintenir une bonne réputation. »

Efficacité
Dr. B's a rencontré quelques difficultés dans sa recherche d'un système de tri efficace. « Étant donné la courte saison (dix semaines) et l'espace limité de l'entrepôt, nous avions besoin d'un débit plus important pour trier et emballer les myrtilles », explique Sukh. Comme mentionné, il considère qu'obtenir la meilleure qualité d'une trieuse est vital. « Les fruits sont différents chaque année, et les conditions climatiques extrêmes ont un effet notable. Même lorsque la qualité des fruits diminue, nous voulons toujours remplir les boîtes à clapets avec la meilleure qualité possible. »

Selon Bubra, la durée de conservation est également un défi, surtout pendant le transport dans des régions chaudes, comme l'Arizona, ou à l'étranger, lorsque les fruits doivent tenir jusqu'à sept semaines. Dr. B's se concentre principalement sur l'Amérique du Nord mais exporte également vers des marchés en croissance comme le Japon, la Chine et la Malaisie. « Nos myrtilles emballées doivent résister au transport et avoir une longue durée de conservation ». 

Une capacité de traitement élevée
Au final, Dr. B's a choisi une trieuse Ellips de la catégorie Berry d'Elifab. Cette trieuse répond à leurs besoins. Selon Sukh, des aspects tels que le débit élevé, la possibilité d'optimiser la durée de conservation pour le transport sur de longues distances et l'exportation, la précision et la flexibilité ont motivé cette décision. « Nous avons veillé à ce que cette machine emballe les barquettes de manière cohérente et à un niveau de qualité élevé. Elle trie très bien, est très flexible et est facile à utiliser. Nous sommes sûrs que, même si les baies sont de qualité inférieure, la machine peut détecter les défauts et garantir des résultats constants et de qualité supérieure ». 

Selon Sukh, la machine contrôle la qualité avec une telle précision qu'aucune inspection manuelle n'est nécessaire. « Cela signifie que notre usine de conditionnement nécessite moins de personnel et réduit les coûts associés. L'utilisation du logiciel Ellipse signifie que nous avons minimisé le risque de rejet par les détaillants. Lorsque les gens se rendent compte de la qualité que vous pouvez fournir, ils viennent frapper à notre porte. Nos clients aiment cette garantie de qualité constante et la taille géante des myrtilles. Ils sont de plus en plus nombreux à nous faire confiance grâce à l'amélioration de notre réputation. Nous en sommes ravis. »

Croissance
La superficie de Dr.B s'étend sur plus de 400 hectares. L'année dernière, l'entreprise a conditionné quelque sept millions de kilos de myrtilles. Elle prévoit de continuer à croître et d'augmenter ce volume chaque année au cours des trois ou quatre prochaines années tout en souhaitant s'étendre encore davantage. Cela signifierait également qu'elle aurait besoin d'une plus grande capacité de traitement. « Nous avons l'intention de nous développer encore plus, car nous répondons désormais à des normes plus élevées et recevons davantage de demandes du marché. Nous voulons nous développer avec Elifab et Ellips car ils nous aident à obtenir la meilleure qualité possible pour nos acheteurs ; c'est quelque chose dont nous sommes très reconnaissants », conclut Sukh.

Pour plus d'informations :
Ellips - Elifab
États-Unis : Sam Kastel, sam.kastel@ellips.com
Europe : Ed Westerweele, ed@elifab.com
www.ellips.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)