Biagio Porretta (Arpo Distribuzioni) sur la campagne actuelle d'agrumes

Un profil bas, de la planification et beaucoup de négociations

Deux jeunes frères de Calabre, Biagio et Tiziano Porretta, ont une passion enracinée dans la famille, celle des agrumes. L'entreprise a été fondée il y a cinq ans, mais l'histoire de sa culture remonte à deux générations. L'activité est principalement axée sur les exportations vers l'Europe.


Tiziano et Biagio Porretta sur le terrain (Photo : Arpo Distribuzioni)

« Nous sommes producteurs de différentes variétés d'agrumes dans la plaine de Rosarno/Gioia Tauro, sur environ 25 hectares. De plus, à San Ferdinando, dans la province de Reggio Calabria, nous avons un entrepôt où travaillent environ 25 personnes et qui dispose de trois chambres frigorifiques, dont deux pour le déverdissage, ainsi qu'une ligne de traitement pour le tri et le conditionnement de nos agrumes », explique Biagio Porretta, directeur commercial d'Arpo Distribuzioni, propriétaire de la marque Arpo Fruit.

« Notre société est une entreprise familiale : elle n'a été créée qu'en 2017, mais nous faisons ce travail depuis bien avant. Nous avons l'expérience de notre grand-père derrière nous, qui, à 92 ans. Il nous soutient toujours sur le terrain et dans l'entrepôt. Nous avons à notre actif de mauvaises (nombreuses !) et de bonnes (rares !) saisons : malheureusement, dans le commerce des agrumes, c'est chaque année la loterie. »


Clémentines (Photo : Arpo Distribuzioni)

Biagio et Tiziano essaient toujours d'améliorer leur gestion et de convertir les vieilles plantes en nouvelles variétés d'agrumes. « Nous nous sommes concentrés sur la bergamote, un fruit typique de nos régions, mais également sur les nouveaux cultivars d'orange des groupes Navel, Tarocco et rouge Double Moro. En particulier sur les tardifs, car nos zones sont plus adaptées à ces cultivars », explique Biagio, qui a un diplôme en agriculture et une forte passion pour le commerce, transmise par son grand-père.

« Par rapport à la zone de Corigliano-Rossano, et donc à la Piana di Sibari, nos clémentines ont environ 10 jours de retard. Les récoltes sont sur le point de commencer : jusqu'à présent, le temps n'a pas été propice pour créer la bonne amplitude thermique et donner de la couleur à nos fruits, au même titre que dans d'autres régions italiennes et européennes. En outre, le manque de main-d'œuvre, qui se fait sentir chaque année, constitue un autre point négatif. Cette année, nous enregistrons 30 % de produits en moins. La plupart des clémentines présentent un « calibre moyen à petit ». »


Champ d'agrumes de la société (Photo : Arpo Distribuzioni)

La société Arpo Distribuzioni exporte au moins 80 % des produits qu'elle vend : principalement des produits de la société, mais aussi des volumes apportés par certains producteurs locaux. « Nous sommes principalement spécialisés dans les exportations vers l'Europe de l'Est, vers les marchés grand public et les chaînes de supermarchés. Nous y avons des clients fidèles. Nos clémentines arrivent également sur les marchés allemand et français », explique Biagio. « En ce moment, nous traversons une période de calme et d'incertitude, surtout sur les marchés généraux. Les augmentations des prix des matières premières, de l'énergie, du gaz et des transports mettent tous les opérateurs à cran. Pour les fruits primeurs, les prix actuels sont moyennement élevés, mais c'est uniquement parce que nous sommes au début de la campagne. Tout dépendra de la consommation et de la demande au fur et à mesure de la saison des agrumes. »


Caisses d'oranges de la marque Arpo Fruit (Photo : Arpo Distribuzioni)

Cette année, le directeur des ventes estime qu'il faudra procéder lentement, donner envie aux clients d'acheter le produit et obtenir un prix équitable qui permette de rembourser les frais engagés. « La règle sera donc : un profil bas, de la planification et beaucoup de négociation. »

Embargo russe et pandémie
« Jusqu'en 2013, nous exportions près de 30 à 40 % de nos volumes d'agrumes vers Saint-Pétersbourg et la Biélorussie. Aujourd'hui encore, cette part nous fait défaut : il s'agissait de marchés dans lesquels les affaires étaient bonnes. Aujourd'hui, nous nous adaptons à l'envoi de marchandises uniquement en Europe. »


Tiziano et Biagio Porretta dans l'entrepôt (Photo : Arpo Distribuzioni)

Arpo Fruit est actuellement présente en Pologne, Lituanie, République tchèque, Hongrie, Roumanie, Bulgarie et Lettonie. « Avant la pandémie, nous organisions des visites d'entreprises pour donner à nos clients l'occasion de voir comment nous travaillons et obtenir des renseignements utiles sur leurs préférences. Depuis la pandémie, les réseaux sociaux et WhatsApp sont devenus des outils précieux qui facilitent les relations d'affaires, se substituant aux visites d'entreprises. »


Bergamote (Photo : Arpo Distributions)

Kiwi : une opportunité d'avenir
« Depuis des années, la plaine de Gioia Tauro connaît une profonde crise des agrumes. De nombreux producteurs ont opté pour de nouveaux investissements avant la pandémie. Parmi ceux-ci, les kiwis », souligne Biagio. « Nous voulons donc commercialiser les fruits de notre région dans toute l'Italie, en particulier sur les marchés du nord. »

« Dans le futur, en fonction de l'évolution économique, nous espérons pouvoir investir dans la transformation du kiwi, avec une ligne ad hoc et des cellules réfrigérées. D'ailleurs, notre entrepôt est très proche du port de Gioia Tauro, à seulement 2 km, ce qui est un atout précieux. »

Pour plus d'informations :
Arpo Distribuzioni Srl
Siège social : Via Nazionale Sud 432 - 89025 Rosarno (RC)
Bureau principal : Via Provinciale Iudicello Snc - 89026 San Ferdinando (RC)
Tél. : +39 0966711602
info@arpofruit.it
arpofruit.it


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)