Pieter Buys, président de l'association sud-africaine des producteurs de mangues

Récolte faible pour la Tommy Atkins, en attendant une meilleure moyenne pour les mangues tardives

Les producteurs de mangues sud-africains espèrent que le calibre de leurs mangues Tommy Atkins compensera ce qui n'a pas été une pollinisation et nouaison 'au top', malgré une floraison abondante. Ceci pourrait être du à des températures plus fraîches au cours de cette période clé, déclare Pieter Buys, producteur de mangues et président de l'association sud-africaine des producteurs de mangues.

« Puis, il y a eu une vague de chaleur il y a un gros mois de ça, qui a entraîné une chute des fruits - et là encore, surtout chez les Tommy Atkins. »

Dans la principale région de production de mangues d'Afrique du Sud, Hoedspruit, les producteurs nous indiquent que la récolte de Tommy Atkins pourrait être inférieure de 15 à 20 %.

Les conditions météorologiques ont été moins néfastes en ce qui concerne les cultivars de mangues plus tardifs comme Shelly, Kent et Keitt, et on s'attend à une bonne récolte dans ces vergers, selon Pieter. Les producteurs confirment que la récolte de Shelly semble bien meilleure que celle de l'année dernière, tout comme celle de Kent et Keitt.

« La récolte dans sa globalité sera probablement inférieure de 10 %. En 2021 elle s'était élevée à 3 230 tonnes d'exportations officielles (en excluant donc les volumes acheminés par voies officieuses hors des frontières), sur un total de 95 000 à 100 000 tonnes, car la transformation des mangues est une filière importante en Afrique du Sud, parallèlement aux ventes en frais. On espère que la réduction des volumes permettra de soutenir un prix plus ferme cette saison. »


Il y aura moins de Tommy Atkins, les premières mangues sur le marché, cette année

Le début de la saison des mangues attendu de pied ferme
La semaine dernière, un acheteur au détail visitant les vergers de mangues de Mpumalanga à l'aube de la nouvelle récolte, a écrit sur les médias sociaux : « Les litchis nous ont fait cadeau d'un début de saison légèrement plus précoce, tandis que les mangues continuent de nous jouer des tours. »

Tout comme l'année dernière, il semble que la récolte de mangues pourrait démarrer avec une semaine ou deux de retard dans les régions d'Onderberg, Komati et Malelane, tandis qu'au niveau de Hoedspruit, celle-ci devrait débuter comme d'habitude fin décembre ou début janvier.

Récemment, il a plu sur une grande partie du nord-est sud-africain en raison d'une forte dépression, la pluie étant la bienvenue en ce qui est une bon la production de mangues.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)