Christophe Burgun, Intermarché :

« La baisse du pouvoir d’achat nous oblige à nous concentrer sur des fruits et légumes traditionnels au détriment de produits tendance »

A l’Intermarché des Faïenceries de Sarreguemines, trône au rayon fruits et légumes une théâtralisation mettant à l’honneur les couleurs automnales tant attendues. Cette animation, c’est l’œuvre de Christophe Burgun et de son équipe, qui ont souhaité mettre en avant des produits de saison : « Il y a trois objectifs lorsque nous faisons ce genre de théâtralisation. Revendiquer une réelle identité - promouvoir l’image du magasin auprès de nos clients, mettre en avant les produits de saison et favoriser les ventes ».


© Christophe Burgun

Une théâtralisation visant à mettre en avant des produits de saison
Ainsi, courges, châtaignes et champignons se partagent la vedette au sein du rayon fruits et légumes. Une excellente occasion également de mettre en avant des variétés peu connues du consommateur : « Cette année, nous avons souhaité valoriser 8 références de courge plus ou moins connues comme la Bleue de Hongrie, le pâtisson, le potimarron, la courge Patidou ou encore la courge Muscade. Il y a aussi des champignons des bois tels que les chanterelles, les pieds de moutons, cèpes ou encore trompettes de la mort. Sans oublier les légumes anciens tels que le topinambour, le navet boule d’or, le rutabaga, le panais et les carottes de couleur ».


© Christophe Burgun

Un moyen de fidéliser la clientèle
Mais si ce genre d’animation a pour objectif de booster les ventes, parfois, il peut ne pas atteindre les résultats attendus en termes de commerce : « J’ai remarqué que certains clients n’osent pas se servir parce qu’ils ne veulent pas « abîmer » la composition. En d’autres mots, plus la réalisation est belle, moins ils veulent la détruire en la touchant. C’est le revers de la médaille. Mais le magasin est tout de même gagnant en termes d’image et de réputation. Ces animations le rendent vivant et font plaisir à notre clientèle. Ce n’est donc pas forcément un moyen de favoriser les ventes, mais plutôt de fidéliser les clients qui aiment prendre le temps d’apprécier les jolies présentations et les choses simples ».


© Christophe Burgun

Des temps difficiles qui conditionnent les achats
En tant que responsable du rayon Fruits et Légumes du magasin, Christophe Burgun est témoin de l’impact de la baisse du pouvoir d’achat sur ses ventes. Une situation qui conditionne inévitablement ses achats : « On ressent bien sûr que le consommateur traverse des temps difficiles. Ce qui fait que l’on est plus frileux à faire des expériences sur des produits plus originaux. On ose moins tenter des choses, notamment lorsqu’il s’agit de produits plus chers qui évoluent vite et encore plus lorsque l’on arrive à la fin du mois. Nous devons nous cantonner davantage sur nos gammes traditionnelles au détriment de produits tendance, même si nous aimerions faire différemment ».

Pour plus d’informations
Christophe Burgun
Intermarché
Tél. : 06 01 45 12 21


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)