Manifeste de la société Agricola Quattrone

« Le marché de la bergamote fraîche ne doit pas faire marche arrière »

« Nous avons débuté les ventes il y a quelques jours, avec presque un mois de retard et, pour le moment, sur le marché du frais à l'étranger, c'est le point mort. Les années passées, la saison avait commencé en octobre. L'industrie de transformation, quant à elle, s'approvisionne depuis quelques semaines », déclare Antonino Quattrone de la Società Agricola Quattrone, basée à Reggio Calabria. La société est spécialisée dans la culture de la bergamote depuis plus de 40 ans.

25 % de notre production est destinée au marché du frais, le pourcentage restant étant destiné à la transformation. Cette année, nous enregistrons une baisse de la production, mais même si la demande augmente, nous pourrons toujours garantir des volumes similaires aux autres années, grâce à notre collaboration avec d'autres producteurs.


(Photo : Società Agricola Quattrone)

« En ce qui nous concerne, Quattrone n'a jamais vraiment réussi à saisir des opportunités de vente de bergamote fraîche sur le marché italien, contrairement au commerce que nous avons construit en France, par exemple. Si la situation ne prend pas une autre tournure, la seule solution sera d'orienter toute notre production vers la transformation, comme cela se faisait autrefois. Et c'est dommage ! Après sept ans de pénétration sur le marché du frais, il semble que la demande s'est effondrée pour la bergamote fraîche, qui est considérée comme un produit haut de gamme. Avec la crise actuelle, en effet, les consommateurs préfèrent faire des économies, et remplissent leur panier d'articles de base », poursuit Quattrone.


(Photo : Società Agricola Quattrone)

« Le marché de la bergamote fraîche ne doit pas reculer », tient à souligner Quattrone. Au-delà de mon intérêt personnel, je regretterais vraiment que la vente du produit frais s'arrête complètement et que la possibilité de faire connaître cet agrume soit compromise. De nombreux producteurs calabrais ont fait de nombreux sacrifices ces dernières années, et retourner dans l'oubli n'est pas une option. Ne laissons pas la bergamote être utilisée uniquement dans les secteurs de la parfumerie, des cosmétiques, de la pharmacologie ou de l'alimentation sèche. Ce serait un retour au Moyen Âge ! »

Enfin, en ce qui concerne l'augmentation des prix de l'électricité, la société agricole qui l'a vu venir, même avant la crise, s'est mise à l'abri. « Dans la région, nous avons été les premiers à mettre en place de nouvelles plantations avec un système photovoltaïque, avec pompe submersible et panneaux. Nous avons pris un risque, au départ, mais le temps nous a donné raison. Aujourd'hui, beaucoup de gens nous demandent des conseils, mais les coûts ont entre temps triplé et il y a de longues attentes pour les matériaux nécessaires », conclut Quattrone.

Pour plus d'informations :
Antonino Quattrone
Société agricole de Quattrone
Tél. : +39 328 9171396
azienda.agricola.quattrone@gmail.com 
www.bergamotti.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)